aiguail

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Selon Littré; de l'ancien français aigue, eau.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
aiguail aiguails
\ɛ.ɡaj\

aiguail \ɛ.ɡaj\ masculin

  1. Rosée qui demeure sur les feuilles, les herbes et les arbres.
    • Chaque matin, dès que les ramées avaient bu l'aiguail, roulait sur ses gonds la porte de la Maladrerie, […]. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Tout autant que les cornioles, les fruits d'euryale épineuse, les feuilles et les racines de roseau, exhalent au souffle de la brise, sous l'aiguail de l'aube ou du soir, une odeur si délicieusement pure, qu'elle met aussitôt l'âme en joie et le cœur à l'aise. — (Cao Xueqin, Le Rêve dans le pavillon rouge, traduction de Li Tche-Houa, Paris, Gallimard, « La pléiade », 1981, t. II, p. 521)
    • Vêtue pour la nuit, mais chaussée de gros sabots de jardinier, sa petite natte grise de septuagénaire retroussée en queue de scorpion sur sa nuque, un pied sur l’X de hêtre, le dos bombé dans l’attitude du tâcheron exercé, rajeunie par un air de délectation et de culpabilité indicibles, ma mère, au mépris de tous ses serments et de l’aiguail glacé, sciait des bûches dans sa cour. — (Colette, "Ma mère et le fruit défendu", in La maison de Claudine, 1922)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]


Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]