anomalon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) (1807) Du grec ancien ἀνώμαλον, anômalon, déclinaison au neutre de l’adjectif ἀνώμαλος, anômalos (« irrégulier »), par référence à anomalie.
Ce nom a été créé par le médecin et naturaliste suisse Louis Jurine, qui explique ainsi son choix :
  • J’ai choisi de préférence le nom d’anomalon pour le donner à ce genre, afin de faire pressentir que l’absence de la seconde cellule cubitale pouvait être considérée presque comme une anomalie ; je dis presque, car il m’est impossible de deviner les secrets de la nature, et d’apprendre quel a été son but en donnant aux ailes de ces insectes un moindre nombre de cellules qu’a celle des ichneumons. — (Louis Jurine, Nouvelle méthode de classer les hyménoptères et les diptères, tome 1, J. J. Paschoud, 1807, page 114)
(Nom commun 2) (Début des années 1980) De l’anglais anomalon, lui-même dérivé du grec ancien (voir ci-dessus).

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
anomalon anomalons
\a.nɔ.ma.lɔ̃\
Un anomalon de l’espèce Anomalon cruentatum

anomalon \a.nɔ.ma.lɔ̃\ masculin

  1. Genre d’insectes hyménoptères de la famille des ichneumons, particulièrement présents dans les régions tropicales, qui se nourrissent de larves de lépidoptères et de noctuelles.
    • J’ai rencontré des cas où ce calchicide et l’anomalon étaient tous deux parasites d’une même chenille. En ce cas, l’anomalon était dévoré par les petits calchicides qui, alors, remplissaient le cocon de celui-là : un parasite dans un autre parasite ! — (Grangeon, Étude sur le Landibe, Bulletin économique du Gouvernement général de Madagascar, Imprimerie officielle de Tananarive, 1906, page 125)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
anomalon anomalons
\a.nɔ.ma.lɔ̃\

anomalon \a.nɔ.ma.lɔ̃\ masculin

  1. (Physique) (Désuet) Noyaux atomiques de dimension 5 ou 6 fois supérieure à celle des noyaux ordinaires, que des scientifiques crurent avoir produits dans des accélérateurs de particules au début des années 1980 ; l’amélioration des méthodes de mesure conclut plus tard à leur inexistence.
    • Cela impliquerait l’existence de noyaux d’une taille mille fois supérieure à la moyenne ! En fait, ces événements se situent dans une zone marginale des émulsions nucléaires, zone déjà mentionnée en 1983 par Friedlander et exclue par lui comme pouvant forger de faux anomalons ! — (La Recherche, volume 18, Société d’éditions scientifiques, 1987, page 910)
    • Il faut du temps pour que la vérité se manifeste et c’est justement là que l’historicité revêt son importance. Il ne suffit d’ailleurs pas de l’accord à 95 %, il faut aussi que l’apport résiste ! Songeons à l’histoire des « rayons N » ou des anomalons qui ont disparu en dépit d’un large accord obtenu à l’époque. — (Dominique Lambert, Historicité et Vérité. Un point de vue de physicien, Le Supplément - revue d’éthique et théologie morale, Le Cerf, janvier 1994, page 131)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • anomalon (wasp) sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg
  • anomalon sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg