apostasier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de apostasie, avec le suffixe -er, utilisé pour former les verbes du premier groupe.

Verbe [modifier le wikicode]

apostasier \a.pɔs.ta.zje\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Religion) Faire acte d’apostasie.
    • Cette condescendance ne le mit point à l'abri d'une persécution qui vouloit que les prêtres apostasiassent formellement. — (‎Aimé Guillon de Montléon, Les martyrs de la foi pendant la Révolution française, ou Martyrologe des pontifes, prêtres, religieux, religieuses, laïcs de l'un et l'autre sexe qui périrent alors pour la foi, tome 2, Paris : chez Germain Mathiot, 1821, page 147)
    • Lindet et Massieu, évêques de l'Eure et de l'Oise, apostasièrent, se marièrent et votèrent la mort de Louis XVI. Gavernon et Huguet, évêques de la Haute-Vienne et de la Creuse, apostasièrent également et votèrent la mort du roi ; […]. — (L'ami de la religion : journal ecclésiastique, politique et littéraire, tome 105, Paris : Librairie d’A. Le Clère, 1840, page 357)
    • Plusieurs, séduits par cette ruse, ont eu la faiblesse dʼapostasier. — (Annales religieuses et littéraires de la ville et du diocèse dʼOrléans: Volume 10, 1869)
    • « Silence » a pour trame la quête entreprise par deux prêtres jésuites au début des années 1640, pour retrouver le missionnaire portugais Cristavo Ferreira, grand évangélisateur de l'archipel qui aurait fini par apostasier sous la torture au point d'adopter le point de vue de ses oppresseurs. — (Arnaud Schwartz, La quête spirituelle de Martin Scorsese, Journal La Croix, 8 février 2017, page 12)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]