araire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Repris, par les historiens du XIXe siècle, à l’occitan. Le mot existait dans l’ancien français sous la forme arère ou araire et vient du latin aratrum « araire ».

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
araire araires
\a.ʁɛʁ\

araire \a.ʁɛʁ\ masculin

  1. (Agriculture) Instrument aratoire, à bâti symétrique sans versoir, qui fend la terre sans la retourner et dont l’usage s’est perpétué jusqu’au XIXe siècle dans la moitié sud de la France.
    • L’araire, dont les origines remontent à l’Antiquité, est toujours présent en Afrique du Nord, en Éthiopie, en Amérique centrale et dans certaines régions d’Asie. Autrefois entièrement en bois, certaines pièces travaillantes sont aujourd’hui en métal. (Philippe Lhoste, Michel Havard, Éric Vall, La traction animale, 224 p., 2010, Quae - Cta - Presses agronomiques de Gembloux, page 118)

Apparentés étymologiques[modifier]

Note[modifier]
  • L’araire se différencie de la charrue par l’absence de versoir : contrairement à la charrue qui retourne la terre, l’araire au soc symétrique l’ouvre simplement.

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin aratrum.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
araire
\Prononciation ?\
araires
\Prononciation ?\

araire \a.ˈraj.re\ masculin

  1. (Agriculture) Charrue simple.

Références[modifier]