arrérages

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Au XIIIe siècle: arriérages, dérivé de arrière. Forme actuelle dès le XVIe siècle.

Nom commun [modifier]

arrérages \a.ʁe.ʁaʒ\ masculin pluriel

  1. (Finance) Ce qui est dû, ce qui est échu d’un revenu, d’une rente, d’un loyer, d’une ferme.
    • Pauvre bonhomme, d’ailleurs, qui sans les colzas de l’an passé, eût été bien embarrassé de payer ses arrérages. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1867)
    • Witte comptait que, dans un espace de vingt ou trente ans, la Russie d'Europe serait pourvue d'un outillage complet : voies de communication, ports, etc.. que, dès lors, les exportations se développant dans d'énormes proportions, rien ne serait plus aisé que de payer les arrérages, même de rembourser progressivement le capital, des emprunts émis à l'extérieur. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)

Forme de nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
arrérage arrérages
\a.ʁe.ʁaʒ\

arrérages \a.ʁe.ʁaʒ\ masculin

  1. Pluriel de arrérage.

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe arrérager
Indicatif Présent
tu arrérages
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent
que tu arrérages
Imparfait

arrérages \a.ʁe.ʁaʒ\

  1. Deuxième personne du singulier de l’indicatif présent de arrérager.
  2. Deuxième personne du singulier du subjonctif présent de arrérager.

Références[modifier]