aubinage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de aubiner avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
aubinage aubinages
\o.bi.naʒ\

aubinage \o.bi.naʒ\ masculin

  1. (Chemin de fer) Fait d’actionner des signaux automatiquement.
    • La « pédale Aubine » allait donner naissance au terme d’aubinage, qui désigne tout dispositif provoquant la fermeture automatique d’un signal. (Jean Chaintreau, Jean Cuynet, Georges Mathieu, Les chemins de fer : Paris-Lyon-Méditerranée, La Vie du rail, 1993)
    • Corollaires des postes à itinéraires, tous les asservissements SNCF habituels ont été utilisés pour la commande et le verrouillage des aiguilles, leurs contrôles de position et d'occupation, l’aubinage des signaux, et la libération par transit simple des itinéraires. (Société française des électriciens, Revue Générale de l’Électricité, 1958)
  2. (Agriculture) Fait d’aubiner, faire prendre racines à une bouture en la plaçant dans du terreau.
    • L’aubinage, comme on l’a remarqué à Cerçay, ne fait qu’améliorer le plant, car il développe le chevelu, et tout plant bien chevelu est plus disposé à la reprise et bientôt plus fort contre les sécheresses. (Journal d’agriculture pratique, 1876)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Prononciation manquante. (Ajouter)