avoir du chien

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de avoir, du et chien.
(Date à préciser) Trouve son origine dans « chien » utilisé comme adjectif avec la valeur de « coquin », « canaille ». Référence nécessaire Si l’hypothèse est validée, l’utilisation dans le poème Rupture de Jean-Joseph Vadé, extrait de ses Oeuvres poissardes, pourrait l’attester : « Tu me trouvais si gentille avec mon petit air chien ».[1]

Locution verbale [modifier le wikicode]

avoir du chien \a.vwaʁ dy ʃjɛ̃\ (se conjugue → voir la conjugaison de avoir)

  1. (Familier) (En parlant d’une femme) Être séduisante, avoir un charme provoquant.
    • Mais vous me direz ce que vous voudrez, je trouve qu’elle avait du chien, Valérie, ce que cette petite danseuse de corde ou dompteuse de lion n’avait pas. — (Catherine Colomb, Le temps des anges, 1962, Pile ou face)
    • Elle a du chien, Michelle Obama, même en pyjama de soie. Et elle a du charisme. Une drôlerie désarmante. Une spontanéité décoiffante. — (Annick Cojean, Michelle Obama fait rire et inspire à Paris, Le Monde. Mis en ligne le 17 avril 2019)
  2. (Par extension) (En parlant d’une chose)
    • Une robe de cuir comme un fuseau
      Qu’aurait du chien sans le faire exprès
      Et dedans comme un matelot
      Une fille qui tangue un air anglais.
      — (Léo Férré, C’est extra)
    • — Un lampadaire qui a du chien, ça fait mauvais genre. — (Les Inconnus, Les Pétasses)
  3. (Vieilli) Avoir de l’originalité, de l’ardeur.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Oeuvres poissardes de J.J.Vadé (Imprimerie Didot Le jeune - 1796 - page 122)
  • Lucien Rigaud, Dictionnaire du jargon Parisien, 1878
  • Georges Delesalle, Dictionnaire Argot-Français & Français-Argot, 1896