avoir gardé les cochons ensemble

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir avoir, garder, les, cochon et ensemble.

Locution verbale[modifier]

avoir gardé les cochons ensemble \a.vwaʁ.ɡaʁ.de.le.kɔ.ʃɔ̃.(z)ɑ̃.sɑ̃bl\ (se conjugue, voir la conjugaison de avoir) — Note : Il s’emploie surtout dans des tournures négatives ou interrogatives.

  1. (Familier) (Figuré) Avoir vécu ensemble une expérience telle qu’on puisse se permettre des familiarités, comme celle de se tutoyer.
    • D'Astorga n'en demandait pas davantage. A cette interpellation, il se dressa sur ses pieds et levant la tète et la voix, d'un air très-dédaigneux: « Ascaroti, s’écria-t-il, qui vous a donné le droit de me tutoyer ainsi ? aurions-nous, par hasard, gardé les cochons ensemble? » (Frédéric Thomas, Une paire de proverbes, dans La Mosaïque du midi: publication mensuelle, Toulouse : J.-B. Paya, 1841, vol. 5 p. 46)
    • Je lui ai d'abord demandé s'il n'était pas un peu taré de sortir seul alors que tout un régiment de policiers s'échinait à le protéger. Il m'a répondu que nous n’avions pas gardé les cochons ensemble et, qu'en conséquence, je devais m'exprimer avec sa Majesté sur un autre ton et en le vouvoyant. (Frédéric Guidez , L'Héritage de Mathilde Wesendonck, LC éditions, 2013)
    • Autrement dit, le Téléspectateur-de-TF1 n’est pas « quelqu’un » qui pourrait se demander « Mais pourquoi me regarde-t-il comme ça, et me parle-t-il comme si on avait gardé les cochons ensemble !? ». (Jean-Pierre Esquenazi, Le pouvoir d’un média: TF1 et son discours‎, L'Harmattan, 1996, p. 43)
    • Il entre, dans les relations entre "bourgeois", un peu de connivence (j' allais dire : de complicité), un peu de ce sentiment abject de ceux qui "ont gardé les cochons ensemble" ; on a les mêmes habitudes et l' on chausse les mêmes souliers. (André Gide, Journal : 1889-1939, 1939)
    • Intarissable, Juju l'entretenait à présent de Bijou, d'Oscar, de Paulo, d'Halimid, comme si ces personnages avaient gardé les cochons avec elle. (René Fallet, La Grande ceinture, 1956)
    • Il tutoya un garçon, qui lui dit hardiment : - où est-ce que j'ai gardé les cochons avec vous, pour me tutoyer ? (Stendhal, Lamiel, 1842)


Synonymes[modifier]

Références[modifier]