cochon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Cochon

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Masculin de coche. D’abord en ancien français, « jeune porc », puis « porc » (d’abord d’emploi grossier). Origine incertaine, peut-être d’une onomatopée /koʃ-koʃ/ pour les appeler.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cochon cochons
/kɔ.ʃɔ̃/
Des cochons (1)

cochon /kɔ.ʃɔ̃/ masculin (équivalents féminins : cochonne, truie)

  1. Mammifère domestique, ongulé de l’ordre des suidés ; porc.
    • […], allongé sur un lit d’ordures humides, un cochon tout rose, assoupi, grognait en rêvant. (Octave Mirbeau, La Bonne, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Nourris de lait sûri, d’orties, puis de grenailles de pommes de terre, finalement poussés au seigle jusqu’à frôler le coup de sang, les cochons vagabondent tout le jour dans le pachis — le clos — autour de la maison, […]. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
  2. (Zoologie) Porc mâle et châtré élevé pour l’alimentation.
    • Il possède un élevage de cochons.
  3. (Par métonymie) (Cuisine) (Familier) Viande de cet animal, porc, cochonaille.
    • Délicieuse, cette côtelette de cochon !
  4. (Par extension) Tirelire très courante en forme de cochon.
    • Il a mis deux pièces dans son cochon.
  5. (Figuré) Personne malpropre, sale.
    • Quel cochon ! Il a tout sali !
    • Auprès de cette engeance abjecte
      Les porcs ne sont plus des cochons !
      (Émile Bergerat, À Châteaudun ; Alphonse Lemerre éditeur, Paris, 1871, page 11)
  6. (Figuré) (Familier) Personne aux actes ou aux propos obscènes.
    • Vivier. Vieux sénateur. Vieux cochon. Bon républicain. S’est fait pincer vingt fois dans un édicule municipal en posture d’exhibitionniste. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.184)
  7. (Métallurgie) Mélange impur de métal et de scories qui bouche quelquefois les fourneaux où l’on fait fondre les métaux.

Note : Pour désigner la femelle du cochon on trouve cochonne (Rare), mais on utilise couramment truie, femelle du porc (synonyme de cochon). En revanche, le mot cochonne est souvent utilisé pour désigner une femme aux actes ou aux propos obscènes.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Picard[modifier | modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

cochon /Prononciation ?/ masculin

  1. Cochon, porc.

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I