mammifère

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1791)[1] Du latin mamma (« sein, mamelle ») et fero (« porter »).

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
mammifère mammifères
\ma.mi.fɛʁ\

mammifère \ma.mi.fɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est pourvu de mamelles.
    • Les animaux mammifères.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
mammifère mammifères
\ma.mi.fɛʁ\
Divers mammifères.

mammifère \ma.mi.fɛʁ\ masculin

  1. (Zoologie) Animal qui porte des mamelles pour allaiter ses petits.
    • Deux mammifères, tous deux de l’ordre des rongeurs, tous deux remarquables par leur fécondité, le rat et le lapin, profitèrent de cette absence de l’homme, et se disputèrent la possession de ces roches abandonnées. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, La Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • Nul autre pays au monde n'abrite davantage de mammifères. Quelques-unes des espèces les plus emblématiques, comme le jaguar et le loup à crinière, sont presque impossibles à apercevoir. D'autres en revanche, dont les coatis, les capybaras et des singes en tout genre, peuvent s'observer à la faveur d'une excursion. — (Brésil, version numérique, Lonely Planet, 2011)
    1. (Au pluriel) Classe d’animaux vertébrés amniotes caractérisés par l’allaitement de leurs petits, la présence de poils et d’autres caractéristiques spécifiques. Correspond aux Mammalia.
      • La présure ou chymosine ou encore lab-ferment est une enzyme sécrétée par les glandes gastriques des Mammifères jeunes. Extraite de la caillette de veau, la présure, en présence d’ions calcium coagule la caséine. — (Claude Audigié & François Zonszain, Biochimie structurale, 1991, p. 121)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. « mammifère », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. M.-A. Lesaint,Traité complet de la prononciation française dans la seconde moitié du XIXe siècle, Wilhelm Mauke, Hambourg, 1871, seconde édition entièrement neuve, p. 22 :
    Par exception, on entend les deux m dans tous les mots suivants, où am se prononce ame bref : amman (dignité en Suisse), ammeistre (autrefois échevin de Strasbourg), ammi (plante), ammite (plante), Ammon (nom d’homme), Ammonites (peuple), backgammon (jeu), digamma, gamma, mammaire, mammifère, mammouth (fossile), Mammosa (surnom de Cérès). Prononcez ame-man, ame-mèstr’, ame-mi, ame-mitt, ame-mon, ame-mò-nitt, bakgame-mon, digame-ma, game-ma, mame-mèrr, mame-mifèrr, mame-moutt, mame-mosa. — Dans la conversation et dans la lecture simple, on ne prononce le plus souvent qu’une seule m dans tous ces mots.