Thésaurus:héraldique/français

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Explications sur les thésaurus Thésaurus
sur le même sujet
dans d’autres langues

Cette page contient un recueil de vocabulaire en français autour du thème « héraldique ». Ce recueil, appelé thésaurus, ne traite pas du mot lui-même, mais tente de fournir une liste de mots associés au thème dont vous pourriez avoir besoin et qui pourraient vous échapper.

Armoiries communales
Armoiries régionales
Armoiries nationales (royaume de France)

Nombre de termes ont une définition dans le Wiktionnaire, mais pas de section dédiée à la terminologie héraldique. C’est pourquoi certains termes du thésaurus sont accompagnés d’une explication.


Sommaire

Autour de l’héraldique[modifier le wikicode]

Blasonnement[modifier le wikicode]

Le blasonnement est la description textuelle des armoiries. Toute une terminologie est utilisée issue souvent du langage médiéval dans sa structuration et son vocabulaire mais ouvert aux modernismes dans bien des domaines (meubles surtout).

Couleurs[modifier le wikicode]

Métaux[modifier le wikicode]

Émaux[modifier le wikicode]

Fourrures[modifier le wikicode]

Divisions[modifier le wikicode]

D’or flanqué de sable

Le terme de division regroupe les mots définissant la façon dont sont compartimentées les armories.

Emplacements[modifier le wikicode]

Emplacements dans l’écu[modifier le wikicode]

Emplacements relatifs[modifier le wikicode]

Il s’agit ici de termes utilisés pour parler de sous-parties ou de sous-ensemble de meubles. Par exemple, si on a 3 étoiles et que celle de droite a une particularité, on pourra blasonner l’ensemble puis de l’étoile particulière au lieu d’être obligé d’évoquer celle-ci puis les autres et de tenter de parler de l’ensemble des 2.

Zones[modifier le wikicode]

Meubles[modifier le wikicode]

Techniquement, il n’existe pas de limite au nombre de meubles utilisables pour constituer des armoiries. On regroupe ici les plus courants et ceux ayant des noms qui ont disparu du vocabulaire usuel.

Pour une liste complémentaire, se référer à l’article de Wikipédia : Liste des meubles héraldiques.

Il est également possible de consulter le lexique des meubles héraldiques qui regroupe l’ensemble des éléments marqués comme meuble héraldique dans le Wiktionnaire.

Animaux[modifier le wikicode]

Animaux aquatiques, marins[modifier le wikicode]

En héraldique, les cétacés sont considérés comme des poissons.

Insectes[modifier le wikicode]
Mammifères[modifier le wikicode]
Oiseaux[modifier le wikicode]
Reptiles[modifier le wikicode]

Animaux (membres)[modifier le wikicode]

Armement[modifier le wikicode]

Astres[modifier le wikicode]

Constructions[modifier le wikicode]

êtres et animaux légendaires[modifier le wikicode]

Cette partie regroupe les animaux et êtres légendaires, mythologiques, bibliques ou symboliques et cetera que l'on trouve sur les armoiries. L’essentiel est né des bestiaires antiques et médiévaux européens ou du Moyen-Orient, mais l’héraldique est ouvert à toutes les possibilités.

Figures géométriques[modifier le wikicode]

Humains (entier)[modifier le wikicode]

Humains (membres)[modifier le wikicode]

Instruments musique[modifier le wikicode]

Objets[modifier le wikicode]

Objets légendaires[modifier le wikicode]

Outils[modifier le wikicode]

Nature, environnement[modifier le wikicode]

Plantes[modifier le wikicode]

Véhicules[modifier le wikicode]

Pièces[modifier le wikicode]

Honorables[modifier le wikicode]

Pièces honorables selon le Larousse 1923

Une pièce honorable est une pièce dont la largeur permet de la chargée (apposer des meubles). On peut donc les "honorer". La liste des pièces honorables étant fluctuante suivant les auteurs, on se basera sur la liste donnée dans l’article Wikipédia : Pièce (héraldique). Cette notion est sans impact sur le blasonnement. Elle sert uniquement à la structuration du langage (métalangage).

Pièces ordinaires[modifier le wikicode]

D’argent au sautoir d’azur, sur le tout d’or au lion de gueules armé et lampassé d’azur au double trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même

Aussi appelées : pièces de second ordre.

Ornements extérieurs et éléments para-héraldiques[modifier le wikicode]

Armoiries avec ornements extérieurs

Les ornements extérieurs et éléments para-héraldiques, viennent enrichir, décorer et préciser les armoiries.

Coiffes[modifier le wikicode]

Au-dessus d'un blason, il est possible de positionner une coiffe représentant divers attributs du porteur des armoiries.

Colliers[modifier le wikicode]

Devises[modifier le wikicode]

Drapeaux[modifier le wikicode]

Insignes[modifier le wikicode]

Tenants[modifier le wikicode]

Vocabulaire[modifier le wikicode]

Ajouts[modifier le wikicode]

D’argent à l’écureuil de pourpre couronné d’or

Les meubles ont souvent des ajouts qui doivent être blasonnés.

Déformations, compositions et transformations[modifier le wikicode]

Coupé émanché tréflé, au premier de sinople, au second d'or chargé de deux croisettes de sable

Les éléments (meubles, pièces) sont susceptibles de subir des déformations, compositions et/ou transformations. Il est alors nécessaire de le préciser dans le blasonnement.

Dispositions[modifier le wikicode]

D'or au tau de gueules entrelacé avec une lettre H de sinople

Les éléments (meubles, pièces) sont soumis à une disposition dans les armoiries. Il est donc nécessaire pour le blasonneur que de disposer de qualificatifs précis.

Orientation, rotation, déplacement[modifier le wikicode]

Parties[modifier le wikicode]

D’azur au phényx d’or sur son immortalité de gueules

Termes évoquant des parties de meubles qui ne sont généralement pas usités en dehors de la qualification de ce meuble.

Perforations, sections[modifier le wikicode]

Posture des êtres[modifier le wikicode]

D’argent au loup ravissant de sinople

Tous les êtres (animaux, humains, chimères) ont une représentation ordinaire. Lorsque l’être n’adopte pas la position ordinaire, il est nécessaire de le préciser en blasonnant.

Qualificatifs de composition de couleurs[modifier le wikicode]

Chêne arraché de sinople englandé d'or

Certaines parties des meubles peuvent être coloré d’un émail (ou métal) différent de l’émail (ou métal) du meuble lui-même pour mettre en valeur ces parties. Des qualificatifs sont utilisés par les blasonneurs pour indiquer ces particularités.

Armes et outils[modifier le wikicode]
Bâtiments[modifier le wikicode]
Bordures[modifier le wikicode]
  • bordé (se dit d'une pièce ayant une bordure d’un autre émail), rebrassé
  • frangé (se dit des gonfanons, drapeaux… qui sont représentés avec un liseré d’un autre émail)
  • liseré (se dit des casques ayant un filet d'un autre émail)
Éléments naturels[modifier le wikicode]
  • agitée (se dit d'une onde dont les ombres des vagues sont d'un autre émail)
  • ardent (se dit d'un meuble enflammé dont le feu est d’un autre émail)
  • jaillissant (se dit de la fontaine lorsque l’eau est d'un autre émail)
  • ombré (se dit d'un meuble dont les faces qui ne sont pas éclairées sont d'un autre émail)
Garnitures[modifier le wikicode]
  • bouclé (se dit d'un meuble portant un anneau d’un autre émail)
  • ceintré, cintré (se dit d'un globe muni d’un meuble d’un autre émail)
  • cerclé (se dit du tonneau lorsque les cercles sont d'un autre émail)
  • chatonné (se dit du chaton d’une pierre précieuse quand il est d'un autre émail)
  • cloué (se dit des meubles présentant des têtes de clous d’un autre émail)
  • embouclé (se dit d’un meuble dont les boucles sont d’un autre émail)
  • éperonné
Parties d’instruments de musique[modifier le wikicode]
Parties de végétaux[modifier le wikicode]
  • arraché (se dit des plantes dont on voit les racines et des membres de corps ayant sur la jonction ordinaire avec le reste du corps d’un autre émail)
  • boutonné
  • branché (se dit des branches d'un arbre d'un autre émail que le tronc)
  • englandé, glandé (se dit d'un chêne ayant des glands d'un autre émail)
  • feuillé
  • lié (se dit des gerbes, faisceaux, fagots… dont le lien est d'un autre émail)
  • nervé (se dit d'une feuille dont les nervures sont d’un autre émail)
  • ombragé (se dit d'un arbre dont les feuilles sont d’un autre émail)
  • pointé (se dit de la rose dont les pointes des pétales sont d’un autre émail)
  • tigé
Parties du corps[modifier le wikicode]
Parures[modifier le wikicode]

Les animaux sont parfois représentés avec des parures qui sont d’un autre émail.

  • colleté
  • amuselé, emmuselé ou muselé (se dit d’un animal ayant une muselière d’un autre émail)
  • clariné
  • éperonné
  • longé (se dit d'un rapace de fauconnerie ayant un lien autour des pattes d’un autre émail)
  • morsé (se dit d’un cheval ayant un mors d’un autre émail)
  • paré (se dit d’un meuble représenté avec une étoffe d'un autre émail)
  • sanglé (se dit d'un animal ayant une ceinture d’un autre émail)
  • tortillé (se dit de la tête de maure dont le tortil est d'un autre émail)
Autres[modifier le wikicode]
  • caudé (se dit des comètes ayant une queue d’un autre émail’')
  • doublé (se dit des manteaux, lambrequins, coiffes… présentant une matière intérieure différente de l’extérieur)
  • marqué (se dit de points de certains meubles comme le dé qui sont d’un autre émail)
  • rempli (se dit d’une pièce dont la partie centrale est d’un émail différent de celui de la pièce)

Qualificatifs des charges[modifier le wikicode]

Barré d’hermine et de gueules de 8 pièces

On appelle une charge, un meuble, une bordure ou une pièce venant se placer sur un élément. Un certain nombre de termes viennent qualifier la façon dont l’élément est chargé.

Qualificatifs divers[modifier le wikicode]

Qualificatifs pour les couleurs[modifier le wikicode]

Le tout de gueules

Lorsque l’on blasonne, il est préférable de ne citer qu’une fois chaque couleur. Les héraldistes usent donc d’expression particulières pour éviter les redites.

  • alterné
  • bigarré (se dit du papillon et des pièces ayant plusieurs émaux)
  • champé
  • cousu (se dit d’une pièce placée en tant qu’augmentation sur un écu et dont l’émail ne respecte pas la règle de superposition des couleurs (le cousu évite donc l’enquerre))
  • de l’un à l’autre, l’un à l’autre (se dit de meubles, pièces placés de chaque côté d’une partition et dont l’émail est celui de l’autre partition)
  • de l’un dans l’autre, l’un dans l’autre (se dit de meubles, pièces placés sur une division et dont l’émail est celui de la partition opposée)
  • de même, du même (se dit d'un meuble, une pièce de la même couleur que la précédente couleur énoncée dans le blasonnement)
  • diapré (se dit d'un champ présentant un motif constitué d’arabesques')
  • du champ (se dit d’un meuble, une pièce dont l’émail est de la couleur du champ)
  • du premier émail, du second émail (se dit d'un meuble, une pièce dont l’émail est de la couleur de l’émail cité en premier, en second, et cetera)
  • du dernier émail (se dit d'un meuble, une pièce dont l’émail est de la couleur de l’émail du dernier émail énoncé, cet énoncé pouvant être relatif à une pièce, un meuble composé du plusieurs émaux (du dernier émail du chef par exemple))
  • herminé, contre-herminé
  • le tout de (évite la répétition d’émail quand tous les meubles ou pièces sont du même émail)
  • marqueté, tacheté
  • miraillé
  • menu-vairé, menu-contre-vairé
  • paillé
  • plain, plein (se dit d'un écu n’ayant qu'une couleur sans pièces ni meubles)
  • vairé, contre-vairé

Réductions, suppressions[modifier le wikicode]

Aigle défaillante
  • alaisé ou alésé
  • couard (se dit du lion représenté avec la queue entre les pattes de derrière)
  • décapité, étêté (se dit des animaux représentés sans tête)
  • découvert (se dit d'un bâtiment sans toit contrairement à sa représentation ordinaire)
  • défaillant (se dit d’un meuble dont une moitié est manquante)
  • dégarni (se dit d’une arme sans garde et/ou sans poignée)
  • démanché (se dit d'un outil présenté sans son manche)
  • démembré (se dit d’un animal représenté sans ses pattes)
  • démonté (se dit d’un canon représenté avec son seul fût donc sans affût)
  • désarmé (se dit d'un animal dont on ne représente pas les armes (ongles, griffes…))
  • diffamé (se dit d'un lion dont la queue est coupée ou tronquée)
  • ébranché, écoté, contre-écoté, tronqué
  • effeuillé (se dit d'un arbre qui n’a pas de feuilles)
  • péri (se dit d'un meuble représenté de manière réduite par rapport à l’ordinaire et aux autres meubles)
  • retrait (se dit d’une pièce ne touchant pas un des bords contrairement à l’alésé qui ne touche aucun bord)
  • retranché (se dit d’une pièce dont les extrémités sont taillées en triangle)
  • sec (se dit d'un arbre représenté sans son feuillage)

Métier, Profession[modifier le wikicode]

Modifications d'armoiries[modifier le wikicode]

Armoiries mi-parti
  • alliance (armoiries créées par l'assemblage des armes de deux familles suite à un mariage)
  • augmentation (éléments (pièces, meubles, ensembles d’éléments) provenant d’autres armes et qui sont insérées dans les armoiries pour diverses raisons)
  • briser
  • brisure
  • mi-coupé (se dit d’un écu composé de 2 autres dont on ne voit que la moitié, pièces et meubles peuvent être sectionnés suivant la ligne de coupé’')
  • mi-parti (se dit d’un écu composé de 2 autres dont on ne voit que la moitié, pièces et meubles peuvent être sectionnés suivant la ligne de parti)
  • surbrisure (seconde brisure ajouté à des armoiries portant déjà une brisure)

Périmètres[modifier le wikicode]

En héraldique, les armoiries sont inscrites dans un périmètre qui définit un champ. Certains périmètres portent un nom spécifique lié à un usage traditionnel ou à un effet de mode.

Armes d'alliance de Rode de Lantwyck - de Brabant

Types d’armoiries[modifier le wikicode]

Types d’armoriaux[modifier le wikicode]

  • armorial
  • armorial ordonné (armorial particulier dans lequel les armoiries sont organisés par figure et non par nom de porteur ou rang social)
  • armorial institutionnel (armorial recensant les armoiries d’un royaume, d’un empire…)
  • armorial provincial (armorial recensant les armoiries d’une province)
  • rôle (ancien nom donné à certains armoriaux provinciaux ou institutionnels)