chef

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Chef

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Cas régime, en ancien français, de chiés, chief, du latin caput (« tête »).

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chef chefs
\ʃɛf\

chef \ʃɛf\ masculin

  1. (Vieilli) ou (Littéraire) Tête.
    • L’École Normale est une institution que les nations envient à la République : elle est une des têtes de la France qui est pourvue de chefs comme une hydre. — (Paul Nizan, Aden Arabie, chap. I., Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960)
    • […] il hochait le chef, tout pareil à l’un de ces branle-tête que vendent les camelots dans les villes aux jours de grande foire. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Note : le mot est encore couramment utilisé dans ce sens dans l'expression couvre-chef.
  2. (En particulier) Crâne d'un saint.
    • Arrivé à sa demeure de Dampierre, près de Langres, Gualon y dépose le chef de saint Mammès. — (Laurent Durnecker, « Saint-Mammès » (2006) dans Catherine Vincent (dir.), Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France.)
    • […] Pour enrichir ce nouveau sanctuaire il y transféra, des catacombes où elles reposaient, les dépouilles des martyrs Sébastien, Gorgonius et Tiburce. Ce lui fut sans doute l'occasion de détacher du corps le chef de saint Sébastien pour le conserver séparément dans un vase précieux. — (P. Liebaert, « Le reliquaire du chef de Saint Sébastien » dans Mélanges d'archéologie et d'histoire, tome 33, 1913, p. 479-492)
  3. Article ou point principal.
    • On parle souvent de la rapidité extraordinaire avec laquelle les Américains ont jeté leur voie ferrée à travers les plaines du Far-West. Mais, qu’on le sache, les Russes ne leur cèdent en rien de ce chef, […]. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. V, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Les divers chefs d’une loi. — Les principaux chefs d’une demande. — Sa doctrine se réduisait à trois chefs.
  4. (En particulier) (Par ellipse) (Droit) Motif ou raison d’un procès. → voir chef d’accusation
    • Or, les "Contenus" transmis à la plate-forme par l’utilisateur étant susceptibles de comprendre des données personnelles, la clause qui confère au fournisseur du service un droit de modification, d’agrégation sur tous les contenus générés par l’utilisation du service, sans informer précisément l’utilisateur la finalité des traitements, est illicite comme contraire aux dispositions de l’article 32-I de la Loi Informatique et Libertés précitée. Elle sera donc réputée non écrite de ce chef. — (Jugement n°RG 14/07300 du tribunal de grande instance de Paris)
  5. Initiative ; responsabilité.
    • Nos adversaires, les betteraviculteurs, simulent, d'un autre côté, de craindre de voir jeter sur le marché, déjà bondé d'alcool d'industrie, 5 à 600.000 hectolitres d'alcool de vin, et parfois même plus, et redoutent, de ce chef, de voir s'ajouter à la crise viticole celle des alcools, par la concurrence à bas prix qu'ils viendraient leur faire; […]. — (Bulletin de la Société industrielle et agricole d'Angers et du département de Maine-et-Loire, tomes 76-77, 1905, p. 131)
    • Le non-paiement des cotisations sociales est constitutif d'infraction pénale dans le chef de l’employeur, ou de ses préposés et mandataires qui ont la responsabilité du paiement des cotisations. — (Jean-François Funck, Droit de la sécurité sociale, Larcier, 2006, p.167)
  6. Écu au chef d’argent (sens héraldique)
    (Héraldique) Nom donné au tiers supérieur d’un écu.
    • Duroie — d’azur, au cygne d’argent, becqué et membré de gueules, au chef d’or, chargé de trois merlettes de sable. — (Jacques-Paul Migne, Encyclopédie théologique, colonne 249, 1852)
    • Une statue d’abbé est appuyée contre le mur : un gros anneau au médius de la main droite, un menton long, des pommettes saillantes, [...], et un écusson qui est d’hermine à trois fasces au chef chargé d’un lambel à trois pièces timbré de la croix abbatiale. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 172, 2012)
  7. (Par extension) Toute partie principale d’un ensemble.
  8. (Par extension) (Arts) Bout par lequel l’on a commencé la fabrication d'une étoffe.
    • Le chef d’une étoffe.
  9. (Anatomie) Partie ventrue d’un muscle.
    • Le quadriceps est composé de quatre chefs.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chef chefs
\ʃɛf\
Un chef. (6)

chef \ʃɛf\ masculin (équivalents féminins : chef, cheffe, chèfe, cheffesse, cheftaine)

  1. Celui ou celle qui est à la tête d’un corps, d’une assemblée, etc., qui y a le premier rang et la principale autorité.
    • Sous un chef tel que ce chevalier, il n’y a point de lâches frayeurs, point de froides hésitations. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Un jour, la chef d’équipe m’a appelée. — (Souad, Brûlée vive, Oh ! Éditions, 2004, page 163.)
  2. (En particulier) Personne qui en commande d’autres. — Note : Le chef peut être autoproclamé, élu, imposé par une autorité, qui peut être elle-même considérée comme chef.
    • Pour lancer contre nous ces furieux prédicateurs, il faut que les chefs du clergé se soient sentis bien atteints. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, préface de la 3e édition, Hachette & Paulin, 1845, p.I)
    • C'est plutôt le contraire qui est vrai ou qui du moins renferme la plus forte part de vérité : maintes fois l'aristocratie mérita le nom de « kakistocratie », dit-il, qu'il soit empereur ou chef de bureau, dont Léopold de Ranke se sert dans son histoire. — (Elisée Reclus, L'évolution, la révolution et l'idéal anarchique, Paris : chez P.-V. Stock, 6e éd. 1906, p. 69)
    • Le grand jeune homme dégingandé, qui s’appelait Laurier, s’était apparemment institué chef en raison de sa position sociale et de ses aptitudes naturelles. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 390 de l’éd. de 1921)
    • Le vrai Lucien – il le savait à présent –, il fallait le chercher dans les yeux des autres, dans l'obéissance craintive de Pierrette et de Guigard, dans l'attente pleine d'espoir de tous ces êtres qui grandissaient et mûrissaient pour lui, de ces jeunes apprentis qui deviendraient ses ouvriers [...]. Lucien avait presque peur, il se sentait presque trop grand pour lui. Tant de gens l'attendaient, au port d'armes, et lui il était, il serait toujours cette immense attente des autres. « C'est ça, un chef, pensa-t-il. — (Jean-Paul Sartre, L'enfance d'un chef, 1938)
    • Ce chef de gouvernement capable de discuter avec Einstein la théorie de la relativité de l'espace et du temps emprunte à sa vie intérieure un incomparable prestige. — (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, p.84)
    • Les desservants peuvent, désormais, disparaître ; le peuple tiendra. […]. Il tiendra, car, de son sein, des chefs surgissent qui organisent un nouveau culte. — (Auguste Billaud, La Petite Église dans la Vendée et les Deux-Sèvres, 1800-1830, p.594, Nouvelles Éditions Latines, 1961)
  3. (En particulier) (Sens générique) Officier ou sous-officier de grade quelconque, quelquefois en apposition.
    • Il est toujours dangereux d'avoir plus d'esprit que son chef. — (Alfred Assolant, Aventures merveilleuses mais authentiques du capitaine Corcoran, 1867)
    • Maréchal des logis chef. Adjudant chef. Gardien chef.
    • Or je crois au contraire qu’un homme cultivé devrait refuser d’être officier ; […]. La tentation d’être un chef juste et humain est naturelle dans un homme instruit ; mais il faut savoir que le pouvoir change profondément celui qui l’exerce ; et cela ne tient pas seulement à une contagion de société ; la raison en est dans les nécessités du commandement, qui sont inflexibles. — (Alain, Souvenirs de guerre, p. 235, Hartmann, 1937)
  4. (Marine) (Militaire) Vaisseau qui est le premier de la ligne de bataille, qui tient la tête de l’armée navale.
  5. (Figuré) Celui ou celle sous la conduite de qui on se place.
    • Le fourgon de tête […] est également pourvu d’une plate-forme et d’une passerelle. Un couloir intérieur permet au chef de train de le traverser pour atteindre le tender et la locomotive, si cela est nécessaire. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Moi, en tous cas, si j'étais chef de fabrication, ça irait pas comme ça, Monsieur, ça tournerait autrement rond que ça tourne, en tous cas, c'est pas malin d'avoir nommé le Charly à ma place! — (Narcisse Praz, Le rocher de Sisyphe, 1983, p.57)
  6. (Par extension) (Cuisine) Responsable de la cuisine dans un restaurant.
  7. (Histoire) (Coloniale) Titre de titulaire d’une autorité traditionnelle.
  8. (Argot) (Familier) Terme utilisé pour s’adresser à un homme. Mec, Gars.
    • J'ai 30 ans , je suis un homme, et je ne supporte pas que parfois les gens dans la rue, m'appellent « chef » ou me tutoie....!!! — (commentcamarche.net, Ca va chef...!!!, lilou, 29 septembre 2009 → lire en ligne)


Dérivés[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France : écouter « chef [ʃɛf] »

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • chef sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

chef \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de chief.

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Emprunté au français chef.

Nom commun [modifier le wikicode]

chef \ʃɛf\

  1. (Cuisine) Chef cuisinier.

Danois[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français chef.

Nom commun [modifier le wikicode]

chef commun

  1. Chef.

Synonymes[modifier le wikicode]

Espagnol[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français chef.

Nom commun [modifier le wikicode]

chef \tʃef\ masculin

  1. (Cuisine) Chef cuisinier.

Italien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Emprunté au français chef.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
chef
\ˈʃɛf\

chef \ˈʃɛf\ masculin

  1. Chef cuisinier.
  2. (Cuisine) Chef ayant acquis une grande notoriété dans l’art culinaire.
    • la classifica dei migliori chef italiani.
      le classement des meilleurs chefs italiens.

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • chef sur l’encyclopédie Wikipédia (en italien) Wikipedia-logo-v2.svg

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français chef.

Nom commun [modifier le wikicode]

chef \ʃɛf\ masculin

  1. Chef, contremaître.
    • chef van een afdeling : chef de service.
    • de directe chef : le supérieur hiérarchique direct.

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • Pays-Bas : écouter « chef [ʃɛf] »

Suédois[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français chef.

Nom commun [modifier le wikicode]

Commun Indéfini Defini
Singulier chef chefen
Pluriel chefer cheferna

chef \ɧeːf\ ou \ɧɛːf\ commun

  1. Chef — Celui ou celle qui est à la tête d’un corps, d’une assemblée, etc.

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]