chef de clinique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Début du XIXe siècle) Composé de chef et de clinique, au sens non pas d’« hôpital privé », mais d’établissement universitaire pourvoyant un enseignement médical par la pratique.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chef de clinique chefs de clinique
\ʃɛf də kli.nik\

chef de clinique \ʃɛf də kli.nik\ masculin

  1. En France, médecin effectuant, à l’issue de son internat, une mission de soins, d’enseignement et de recherche pour une durée limitée au sein d’un centre hospitalier universitaire (anciennement, une clinique).
    • Des chefs sont attachés au service de la clinique interne : le doyen nomme à ces places, avec l’approbation du recteur, sur la proposition de la Faculté, à laquelle les professeurs de clinique présentent de trois à cinq sujets. Pour être chef de clinique, il faut avoir exercé les fonctions de prosecteur ou d’aide d’anatomie , et avoir suivi la clinique suffisamment pour connaître les devoirs à remplir. — (M. M***, Docteur en médecine, Plan d’études médicales, ou Guide de l’élève en médecine, Bechet jeune, 1834, page 140)
    • Le chef de clinique occupe de manière non titulaire un double poste, hospitalier et universitaire, pour une durée de deux ans renouvelables deux fois une année. La nomination à cette fonction intervient à la fin de l’internat, et permet à celui qui l’occupe d’approfondir sa formation, notamment dans les disciplines techniques. — (Christian Thomsen, Chef de clinique, dictionnaire-medical.fr - consulté le 10/08/2018)

Notes[modifier le wikicode]

L’intitulé officiel de cette fonction est « chef de clinique des universités-assistant des hôpitaux », abrégé en CCU-AH ou CCA.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]