patron

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Patron, patrón

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin patronus (« patron », « protecteur »). (xiie siècle) patrun (« saint protecteur »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin patron
/pa.tʁɔ̃/
patrons
/pa.tʁɔ̃/
Féminin patronne
/pa.tʁɔn/
patronnes
/pa.tʁɔn/

patron /pa.tʁɔ̃/ masculin (équivalent féminin : patronne)

  1. (Antiquité) Citoyen riche et influent de la Rome antique, généralement patricien, qui accordait sa protection à des citoyens plus pauvres constituant sa clientèle.
  2. (Désuet) Protecteur.
  3. (Par analogie) (Vieilli) Personne influente qui favorise la carrière de quelqu’un en lui accordant son appui.
  4. (Religion) Saint ou sainte dont une personne a reçu le nom au baptême ; ou à qui une église est consacrée ou sous la protection de qui sont placés une communauté, une confrérie, une ville, un pays.
    • Saint Fiacre est le patron des jardiniers, saint Éloi celui des orfèvres. — Sainte Geneviève était considérée comme la patronne de Paris, la Vierge Marie et Jeanne d’Arc, comme celles de la France.
  5. (Religion) Fondateur d’une église ou d’un bénéfice, ou son successeur légitime, qui, en cas de vacance de la charge, avait le droit d’y nommer un clerc.
  6. Personne qui dirige une petite entreprise artisanale ou commerciale, un commerce dont elle est le plus souvent propriétaire. — Note : Il s’étend généralement au conjoint de cette personne.
    • A la caisse, le patron qui comptait sa recette, s'informa de notre commande, abandonna ses sous pour nous servir. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • Il est son propre patron. Un patron boulanger, ébéniste. Apprenti qui cherche un patron.
    • Le patron de l’hôtel, de l’auberge, la patronne du restaurant. La tournée du patron.
  7. (Par extension) Maître de maison, maîtresse de maison, par rapport aux domestiques employés à son service.
    • Une femme de chambre dévouée à sa patronne.
  8. (Populaire) Celui des deux membres d’un couple qui prend les décisions, qui fait prévaloir son point de vue.
    • À la maison, le patron, c’est ma femme.
  9. Personne qui est à la tête d’une entreprise commerciale ou industrielle ; employeur.
    • Chaque semaine, sur quatre pages, le journal se fera le défenseur des industriels. Hebdomadaire conçu par des patrons pour des patrons, il se veut un véritable outil de décision. (Thibaut de Jeagher, L'Usine nouvelle a 120 ans, dans L'Usine nouvelle, n°3266, 15 décembre 2011, page 8)
    • Le patron d’une société. Les patrons et les salariés. Les ouvriers réclamèrent de leurs patrons une augmentation de salaire.
    • À l'étrangeté du sabir technocratique s'ajoute une difficulté : je ne parle pas la droite. J'écris « les patrons », avant qu'on me suggère d'y substituer « les employeurs » ou « les entrepreneurs ». (Marie de Gandt, Sous la plume. Petite exploration du pouvoir politique, Paris, Éditions Robert Laffont, 2013, p. 29)
  10. (Familier) La personne qui figure au sommet d’une hiérarchie, dans une entreprise ou un établissement, un organisme, un service.
    • Le monde des patrons apparaît donc à nos gouvernants comme un monde d'aventuriers, de joueurs et d'écumeurs de Bourse ; ils estiment que cette classe riche et criminelle doit s'attendre à subir, de temps à autre, les exigences d'autres groupes sociaux ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, p. 292)
  11. (Par analogie) Professeur qui assure la direction d’un service, d’un laboratoire ; professeur d’université qui exerce une autorité sur les travaux des chercheurs.
    • Le patron du service de cardiologie. Un patron de thèse.
  12. (Marine) Personne qui commande l’équipage d’un canot, d’une chaloupe ou d’un petit bâtiment.
    • Enfin, on a prétendu qu'en 1888, le patron d'un smack de Grimsby serait grimpé au sommet et aurait pris la hauteur totale du rocher avec une ligne de sonde. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  13. Modèle sur lequel on fabrique certains objets ; modèle.
  14. (Couture) Morceau de papier, de toile, que les tailleurs, les lingères, les couturières, les tricoteuses etc., découpent de manière à figurer les différentes parties de leurs ouvrages et sur lequel ils taillent l’étoffe dont ces ouvrages doivent être faits.
    • Le patron d’un veston, d’un gilet.
    • Le patron d’une chemise, d’un corsage, d’une robe.
  15. (Lutherie) Pièce de bois qui a la forme des différentes parties d’un instrument, tel que violon, basse, guitare, etc., et d’après lesquelles on taille le bois dont ces instruments doivent être faits.
    • Violon d’un grand patron, d’un petit patron.
  16. Papier ou carton découpé, pochoirs qu’on applique sur une surface quelconque, pour peindre les parties que ces découpures laissent à découvert.
    • Un régiment d'ouvriers et pas mal de jeunes apprentis colorent les images au pochoir. Armés d'un formidable pinceau, de forme spéciale, ils trempent d'un mouvement rythmé dans un pot de couleur pour le passer sur le patron, […]. (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
Note[modifier | modifier le wikicode]
S'utilise aussi par apposition : Une femme patron.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • patron de pêche, (Marine) (Pêche) Marin titulaire d’un brevet lui permettant d’exercer les fonctions de capitaine sur les navires armés à la pêche au large et celles de second sur les navires armés à la grande pêche.
  • galère patronne, (Histoire) La seconde des galères du roi, qui portait ordinairement le lieutenant général des galères.
  • grand patron, (Familier) dirigeant d'une grande entreprise, par opposition à petit patron, dirigeant d'une entreprise petite ou moyenne.
  • État-patron, (Politique) L’État lorsqu’il est employeur unique ou prépondérant.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
patron
/ˈpeɪ.tɹən/
patrons
/ˈpeɪ.tɹənz/

patron /ˈpeɪ.tɹən/

  1. Protecteur.
  2. Client.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Espéranto[modifier | modifier le wikicode]

Forme de nom commun[modifier | modifier le wikicode]

patron /ˈpa.tɾon/

  1. Accusatif singulier de patro.

Sranan[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

patron

  1. Chef.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]