commercial

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin commercialis.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin commercial
\kɔ.mɛʁ.sjal\
commerciaux
\kɔ.mɛʁ.sjo\
Féminin commerciale
\kɔ.mɛʁ.sjal\
commerciales
\kɔ.mɛʁ.sjal\

commercial \kɔ.mɛʁ.sjal\ masculin

  1. Qui a rapport au commerce, à la vente comme à l’achat.
    • Eh bien, maître René ! dit-il, comment vont les affaires commerciales ? (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. VI)
    • Mais ces belles futaies représentent une valeur commerciale qui a mis en appétit la convoitise du spéculateur, déjà riche de capital, plus riche encore en audace et en influence. (Thomas Couët, Le bois, voilà l’ennemi !, Revue Franco-Américaine, 1909)
    • En outre la réclame commerciale et industrielle, voire même la propagande politique, se sont emparées de l’image et de ses dérivés, les considérant comme des moyens puissants autant qu’avantageux. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, éd. 1923)
    • Pour que le vol transatlantique soit un succès commercial, il faudra développer à la fois la vitesse et la sécurité. Seul l’avenir pourra résoudre ce problème. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Plus de la moitié de ces hauts salaires sont des cadres administratifs ou commerciaux : leur poids parmi les très hauts salaires s’est accru de 8 points en 10 ans. (INSEE, Partage de la valeur ajoutée, partage des profits et écarts de rémunérations en France, mai 2009)
    • C'est ce qui explique à la fois le caractère rachitique du secteur commercial créé par les petits colporteurs et boutiquiers chinois, et son développement à pas de tortue. (Hai Quang Ho, Histoire économique de l'île de la Réunion (1849-1881), p.288, L'Harmattan, 2004)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin commercial
\kɔ.mɛʁ.sjal\
commerciaux
\kɔ.mɛʁ.sjo\
Féminin commerciale
\kɔ.mɛʁ.sjal\
commerciales
\kɔ.mɛʁ.sjal\

commercial \kɔ.mɛʁ.sjal\ masculin

  1. Chargé(e) de clientèle.
    • La justice française vient de trancher : des commerciaux de la société Ricard ont le droit de se plaindre de l’alcoolisme consubstantiel à l’exercice de leur métier. (Renaud Lecadre, Chez Ricard, la révolte des saouls fifres, dans Libération (journal) du 18 juillet 2011, p. 15)

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
commercial
\kɔ.mɛʁ.sjal\
commerciaux
\kɔ.mɛʁ.sjo\

commercial \kɔ.mɛʁ.sjal\ masculin

  1. (Canada) (Populaire) Publicité.
    • Avant le magnétoscope, on ne pouvait pas sauter les commerciaux.
Note[modifier]
Ce terme est d’inspiration anglaise, et est à ce titre critiqué par le Bureau de la traduction du gouvernement du Canada , qui recommande d'y substituer publicité, annonce ou message publicitaire.

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin commercialis.

Adjectif[modifier]

commercial \Prononciation ?\

  1. Commercial.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
commercial
\Prononciation ?\
commercials
\Prononciation ?\

commercial \Prononciation ?\

  1. Publicité, pub, annonce.

Quasi-synonymes[modifier]

Note[modifier]
Un commercial paraît à la radio ou à la télévision. Un advertisement est plus général (journaux, affiches, etc.).

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]