tiers

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Tiers

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin tertius (« troisième »).

Nom commun [modifier]

Invariable
tiers
\tjɛʁ\

tiers \tjɛʁ\ masculin

  1. (Mathématiques) Partie d’une unité qui est subdivisée en trois parties égales ; résultat de la division par trois. 1/3.
    • Chacun d’eux semblait aussi long que le Strand et aussi large que Trafalgar Square. Certains même devaient avoir un tiers de mille de longueur. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 130 de l’éd. de 1921)
    • Les sociétaires soumis à l’assurance obligatoire auront à supporter deux tiers du montant des cotisations, l'autre tiers est à la charge du patron. — (Statut de la Caisse locale générale de secours en cas de maladie pour l'arrondissement de Metz-campagne - Valable à partir du 1er janvier 1914, § 49, imp. H. Jauch, Metz, 1914, p.80)
    • Un tiers environ du département est formé de ces causses dénudés, de ces plateaux calcaires hauts, ici de 500 à 1000 mètres […] — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Cette salle des machines est découpée en deux. Deux tiers de l'énergie sont distribués à une fréquence de 50 Hz pour alimenter des sites industriels en Bavière. Le tiers restant, qui affiche 16,7 Hz, est fourni à la Deutsche Bahn, pour faire rouler ses trains dans le land. — (Ludovic Dupin, La centrale qui a électrifié la Bavière, dans L’Usine nouvelle, n°3252, 8 septembre 2011, page 8)
  2. Troisième personne.
    • Il survint un tiers.
    • Il se mit en tiers avec tel et tel.
    • J’étais en tiers avec eux.
  3. (Par extension) Personne étrangère à une affaire.
    • Il ne faut point mêler de 'tiers' à cette affaire.
    • Les sommes seront déposées entre les mains d’un tiers.
    • Le droit des tiers.
  4. Troisième situation.
    • Le principe du tiers exclus
  5. (Histoire) (France) (Par ellipse) Le tiers état.
    • On dit que vous avez un beau nom, et que pour l’honneur vous êtes sans reproche ; mais on dit aussi que vous pourriez bien adhérer au doublement du tiers. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, Tome 2, 4, 1833)
    • Pour l’élection du député direct, la municipalité […] obtint du Garde des sceaux l’autorisation de réunir indistinctement dans les paroisses tous les membres du tiers, corporés ou non corporés. — (Jean-Louis Masson, Histoire administrative de la Lorraine ; des provinces aux départements et à la région, Paris, F. Lanore, 1982, p.125)

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin tiers
\tjɛʁ\
Féminin tierce
\tjɛʁs\
tierces
\tjɛʁs\

tiers \tjɛʁ\

  1. Troisième.
    • L’Angleterre ne voulait rien savoir d’une intervention au Maroc par une tierce Puissance, qui mettrait en danger la position-clef de Gibraltar. — (Franco Arese, La Politique africaine des États-Unis, 1945)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin tertius. (Vers 980) terz.

Adjectif [modifier]

tiers \Prononciation ?\ masculin

  1. Troisième.

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Anglais[modifier]

Forme de nom commun [modifier]

tiers \tiəz\

  1. Pluriel de tier.

Forme de verbe [modifier]

tiers \tiəz\

  1. Troisième personne du singulier du présent de tier.