mât

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : MAT, Mat, Mat., mat, mať, maţ, mạt, máť, m̄at, mát, mất, mắt

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Vers 1100) Du vieux-francique mast.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
mât mâts
\mɑ\

mât \mɑ\ masculin

  1. (Marine) Pièce de bois, de tôle ou d’acier, longue, ronde et droite, dressée sur un navire et destinée à porter les voiles.
    • On coinse aussi de la même manière, avec des coins de proportion, les mâts de hune & de perroquets dans leurs chouquets. — (Encyclopédie méthodique: ou par ordre de matières, V.1, 1783, p.353)
    • Mais une épave, un reste de carcasse, le tronçon d'un mât, une hune brisée, quelques planches, cela résiste, cela surnage, cela ne peut fondre! — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Le mât neuf est en pin d'Orégon, d'une longueur totale de 14 mètres. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Et de son côté, le récent hiver a roussi les oliviers, dépenaillé les grands mimosas, pareils à des mâts dont les haubans sont coupés, et où pendent des paquets de vieilles voilures déralinguées. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Par extension) Pièce de bois servant à porter des drapeaux, des oriflammes.
    • À l’approche de la Fête nationale, on dresse partout des mâts.
  3. (Figuré) Poteau, pylône.
    • Tous les bras disponibles travaillaient à la confection d’un mât, auquel les électriciens du Vaterland accrocheraient les longues antennes de l’appareil de télégraphie sans fil qui devait enfin relier le Prince au monde extérieur. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 270 de l’éd. de 1921)
    • L'horizon était bouché dans le Nord, et c'est dans une déchirure de la brume que nous aperçûmes la base de l'île Jan-Mayen, puis les mâts de la T.S.F. et le pavillon norvégien. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  4. Pièce de bois plus ou moins élevée servant à des exercices de gymnastique.
    • Mât de cocagne.

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus mât figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bateau.

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

  • ma (Accents avec fusion /a/~/ɑ/)

Voir aussi[modifier]

  • mât sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier]