mât

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : MAT, Mat, Mat., mat, mať, maţ, mạt, máť, m̄at, mát, mất, mắt

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du francique mast.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mât mâts
/mɑ/

mât /mɑ/ masculin

  1. Pièce de bois, de tôle ou d’acier, longue, ronde et droite, dressée sur un navire et destinée à porter les voiles.
    • On coinse aussi de la même manière, avec des coins de proportion, les mâts de hune & de perroquets dans leurs chouquets. (Encyclopédie méthodique: ou par ordre de matières, V.1, 1783, p.353)
    • Mais une épave, un reste de carcasse, le tronçon d'un mât, une hune brisée, quelques planches, cela résiste, cela surnage, cela ne peut fondre! (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • Le mât neuf est en pin d'Orégon, d'une longueur totale de 14 mètres. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Et de son côté, le récent hiver a roussi les oliviers, dépenaillé les grands mimosas, pareils à des mâts dont les haubans sont coupés, et où pendent des paquets de vieilles voilures déralinguées. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  2. (Par extension) Pièce de bois servant à porter des drapeaux, des oriflammes.
    • À l’approche de la Fête nationale, on dresse partout des mâts.
  3. (Figuré) Poteau, pylône.
    • Tous les bras disponibles travaillaient à la confection d’un mât, auquel les électriciens du Vaterland accrocheraient les longues antennes de l’appareil de télégraphie sans fil qui devait enfin relier le Prince au monde extérieur. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 270, Mercure de France, 1921)
    • L'horizon était bouché dans le Nord, et c'est dans une déchirure de la brume que nous aperçûmes la base de l'île Jan-Mayen, puis les mâts de la T.S.F. et le pavillon norvégien. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  4. Pièce de bois plus ou moins élevée servant à des exercices de gymnastique.
    • Mât de cocagne.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Paronymes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

  • mât sur Wikipédia Article sur Wikipédia

Références[modifier | modifier le wikicode]