acier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : acièr

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin acies (« pointe »), via l’ancien français acier.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
acier aciers
\a.sje\
Câble d’acier (treuil de mine) (1)

acier \a.sje\ masculin

  1. (Chimie) (Métallurgie) Alliage de fer et de carbone, dont la proportion de celui-ci ne dépasse pas 2%, susceptible d’acquérir, par certains procédés, un grand degré de dureté.
    • L’acier fondu a sur l’acier de cémentation l’avantage de l'homogénéité, que ce dernier ne peut avoir. (Résultat des Expériences & Observations de MM. De Ch… & Cl… sur l'Acier fondu, dans le Journal de physique, de chimie, d'histoire naturelle et des arts, juillet 1788, , vol.33, p.46)
    • Tout cela est neuf ; le cuivre et l’acier de la locomotive reluisent, les voitures sont éclatantes, […]. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. V, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Le gréement dormant en fil d'acier galvanisé, peut supporter un effort de dix tonnes sans se rompre. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • L’industrie moderne, après de nombreuses tentatives, est parvenue à obtenir des aciers dits antirouilles, absolument inoxydables. (Maurice Lecerf, Le Fer dans le monde, Payot, 1942)
    • La température à laquelle le kérosène brûle est suffisante pour faire perdre à l’acier environ 75 % de sa force. (Louis Dubé, L’argument déterminant et les théories du complot, dans Le Québec sceptique, n° 67, p.5, automne 2008)
  2. (Par métonymie) Industrie et commerce de cet alliage.
    • Les géants de l’acier ont détrôné les rois du pétrole en 2004. […]. Les dix hommes d'affaires qui se sont le plus enrichis l'an dernier détiennent tous des parts dans les sociétés métallurgiques. (Pascal Airault, Russie : les magnats de l'acier roulent sur l'or, Jeuneafrique.com, 14 février 2005)
  3. (Figuré) Quelque chose de très dur, résistant.
    • Des muscles d’acier.
    • Un cœur d’acier.


Note[modifier]
Représentations polychrome et monochrome de « d’acier ».

(Héraldique) Utilisée en blasonnement, l’expression « d’acier » est une locution adjectivale qui indique la couleur grise d’un élément du blason.
  • par exemple « […] au champ d’acier […] »
    s'interprète « […] un champ de couleur grise […] ». Couleur héraldique sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg
    (notamment la décision sur la terminologie à employer entre couleur et émail).


Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus acier figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : maison.

Hyperonymes[modifier]

Hyponymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « acier [a.sie] »

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin aciem, accusatif de acies.

Nom commun[modifier]

Cas Singulier Pluriel
Cas sujet aciers acier
Cas régime acier aciers

acier \Prononciation ?\ masculin

  1. (Métallurgie) Acier (alliage).
  2. (Par métonymie) Pointe de l’épée.
  3. (Par métonymie) Épée, poignard en acier.

Occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin acies.

Nom commun[modifier]

acier \aˈsje\ masculin

  1. (provençal), (limousin) Acier (alliage).

Variantes dialectales[modifier]

Dérivés[modifier]