couard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français coue (« queue ») avec le suffixe -ard (suffixe péjoratif). Littéralement : « qui porte la queue basse ».

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin couard
\kwaʁ\

couards
\kwaʁ\
Féminin couarde
\kwaʁd\
couardes
\kwaʁd\

couard \kwaʁ\ masculin

  1. Qui est poltron, qui n’a pas de courage.
    • Wilson le considérait d’un œil froid, maintenant. Il ne s’était pas attendu à cela. C’est donc un sacré con en plus d’un foutu couard, se dit-il à part lui. Pourtant, il me plaisait assez, jusqu’à maintenant. Mais comment peut-on savoir, avec un Américain ? — (Ernest Hemingway, L’Heure triomphale de Francis Macomber, 1936. Traduit de l’anglais américain par Marcel Duhamel, 1946. Traduction revue par Marc Sapora, 2001. p. 49.)
    • Il s’est montré couard en présence du danger.
Note[modifier le wikicode]
Il est peu employé au féminin.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin couard
\kwaʁ\

couards
\kwaʁ\
Féminin couarde
\kwaʁd\
couardes
\kwaʁd\

couard \kwaʁ\ masculin (équivalent féminin : couarde)

  1. Poltron, lâche.
    • Un couard.
    • Je pensais que j’avais des seins à bustier, mais comme je suis une couarde, j’ai choisi le dos nu à ficelle amovible. — (chulinetti.blogs.com)
    • Le jour venu, le couard se dit malade, reste au lit et, donnant son écu mi-parti à son ami, l’envoie aux joutes. — (Roger Lathuillère, Guiron le Courtois: Étude de la tradition manuscrite et analyse critique, 1966)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]