levée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : levee

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
levée levées
\lə.ve\

levée \lə.ve\ féminin

  1. (Didactique) Action de lever.
  2. Action de déplacer, de porter de bas en haut.
  3. (Par extension) Fait de se soulever, de croître.
    • L'équilibre de réaction (valeur de neutralisation), la température, la durée et le moment de l'action de levée sont des facteurs très importants dans le choix des substances chimiques de levée pour la réussite des produits finis. (Armand Boudreau & Germain Ménard, Le Blé: éléments fondamentaux et transformation, 1992, p.355)
  4. (En particulier) (Agriculture) Germination puis début de croissance d'un semis.
    • Il est donc raisonnable d'entreprendre un test de levée avant de mettre en stratification des lots destinés au semis, pour prévoir les résultats de la levée au champ. (Bołeslaw Suszka, Claudine Muller & Marc Bonnet, Graines des feuillus forestiers: de la récolte au semis, 1994, p.285)
  5. (Marine) Houle résiduelle, à l'abri d'une rade ou de jetées.
    • Profitant d'un rare moment favorable, et non sans témérité, car les brisants étaient violents et la levée dépassait 2 mètres, la baleinière approcha ; […]. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  6. Action d'enlever, d'ôter une chose de l'endroit où elle est.
    • La levée des scellés. La levée du courrier.
  7. (Par ellipse) (Postes) Opération par laquelle les agents de la poste retirent de la boîte aux lettres les lettres qui y ont été jetées.
    • Les surnuméraires leveurs de boîtes attachés aux bureaux d'arrondissement sont chargés : 1° de faire la levée des boîtes aux lettres situées dans l'arrondissement de leurs bureaux ; […]. (Alexandre Auguste Ledru-Rollin, Journal du Palais, T.7, 1847, p.292)
  8. (Par métonymie) Le courrier ainsi recueilli.
    • Trier la levée du matin, du soir.
  9. (Droit) Acte par lequel le greffier délivre la copie d'un jugement revêtue de la formule exécutoire.
    • Levée d'un jugement.
  10. (Figuré) Fait d'interrompre une action, de mettre fin à quelque chose.
    • La levée de la séance. La levée d'un siège, d'un blocus. La levée de l'immunité parlementaire. La levée d'une sanction.
  11. Action de recueillir, de collecter, de percevoir.
    • La levée de fonds est une opération complexe à laquelle est confrontée toute entreprise dans les phases de création, de développement ou de cession. (Benjamin Cernès, La levée de fonds: facteurs clés de succès, 2007)
    • La levée des impôts. — Une levée de fonds.
  12. (Par analogie) Action d'enrôler des recrues pour constituer une armée.
    • Cette année fournit le premier exemple, dans l'histoire militaire de nos ancêtres, d'une levée de troupes, qui leur fut demandée de la part d'une puissance étrangère. (Emmanuel May, Histoire militaire de la Suisse, T.2, 1788, p.423)
    • Le directoire s'occupa ensuite de la levée des conscrits, qui s'exécutait lentement. (Adolphe Thiers, Histoire de la Révolution française, 1839)
  13. (Didactique) Action de se soulever.
  14. (En particulier) (Politique) Insurrection, soulèvement populaire.
    • En août 1920, l'armée polonaise, soutenue par la levée populaire, a gagné cette Bataille de Varsovie, qui pris le nom de « Miracle sur la Vistule », […]. (Georges Mond, La tradition insurrectionnelle polonaise et la bataille (« insurrection ») de Varsovie d'Août-Septembre 1944, dans L'insurrection de Varsovie: la bataille de l'été 1944, 2003, p.41)
  15. Élévation de terre, de maçonnerie, qu'on fait pour retenir les eaux d'un canal, d'une rivière, levée de terre, terrassement, etc.
  16. Route surélevée carrossable qui longe un fleuve, une rivière.
    • D’ordinaire, pour aller de La Fouve à La Glauquaie, à pied sec, il faut faire le grand tour, remonter au village, franchir l’Hocmard, aller chercher le pont de Sucé, redescendre par les levées qui se faufilent à travers les saussaies et jouent à saute-mouton par-dessus les fossés de drainage : une véritable expédition étirant sur trois lieues les six cents mètres qui, pour une hirondelle, séparent nos ardoises des tuiles de La Glauquaie ! (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956. p.37.)
    • Les levées de la Loire, du marais Poitevin.
  17. (Cartes à jouer) Ensemble des cartes qui ont été jouées en un coup et que celui qui a gagné met en paquet devant lui ; pli.
    • A la treizième levée tout se paie double, à cause du chelem. (Charles Yves Cousin d'Avallon, Académie universelle des jeux, 1842)
    • Le camp qui réussit treize levées marque, en plus des tricks que lui valent ces levées, 40 points pour ce grand chelem dans la colonne des honneurs. (Frans Gerver, Le guide Marabout de Tous les Jeux de Cartes, Verviers : Gérard & C°, 1966, p.101)
  18. (Couture) Ce qu'on prélève sur une pièce d'étoffe pour tailler un vêtement.
  19. (Musique) Anacrouse.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Forme de verbe[modifier]

Conjugaison du verbe lever
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
levée

levée \lə.ve\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe lever.

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]