réduire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : reduire

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin reduco, « rapporter, remporter, ramener ».

Verbe [modifier le wikicode]

réduire \ʁe.dɥiʁ\ transitif 3e groupe (conjugaison) (pronominal : se réduire)

  1. Restreindre, diminuer, ou faire diminuer.
    • L’exposition en adret provoque la disparition du pergélisol et celui-ci s’y réduit comme une peau de chagrin et s’amincit. — (Jean-Noël Salomon & Marian Pulina, Les karsts des régions climatiques extrêmes, p.59, Presses universitaires de Bordeaux, 2005)
    • La technique de récolte du coton laisse la plante en place, avec une quantité importante de matière végétale en partie lignifiée à détruire par brûlage, ou à réduire en brins courts pour favoriser l’enfouissement et la décomposition dans le sol. — (La Motorisation dans les cultures tropicales, Editions Quae, 1998, p.297)
    • — Ma fortune ! gronda amèrement Concini. Tu as soufflé dessus. Ma grandeur, tu l'as réduite à néant." — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Son trésor est vide. Son armée, mal recrutée, mal équipée, mal disciplinée, absolument démoralisée par ses défaites récentes, est réduite à fort peu de chose par les licenciements forcés et les désertions. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 15)
    • La dépense moyenne par hectare pour me défendre contre l’oïdium et le mildew atteignit 106 fr., tandis que dans les années ordinaires, je puis me contenter de cinq traitements mixtes, dont les frais peuvent être réduits à 60 fr. — (Paul Coste-Floret, Les travaux du vignoble : plantations, cultures, engrais, défense contre les insectes et les maladies de la vigne, Montpellier: chez Camille Coulet & Paris : chez Masson & Cie, 1898)
  2. (Géométrie)
    • Réduire une figure, La changer en une autre semblable et plus petite.
    • Réduire un plan, un tableau, une statue, une médaille, une photographie, Les reproduire dans des dimensions moindres en respectant leurs proportions.
  3. (Musique)
    • Réduire une partition d’orchestre, En faire une réduction.
    • Voyez « réduction ».
  4. Contraindre ; amener par nécessité ; obliger.
    • Malgré son excessive floribondité, elle donne rarement des graines, et on en est réduit à la multiplier de boutures et de couchages. — (Le Bon jardinier: nouvelle encyclopédie horticole, p.175, Maison rustique, 1882)
    • Lorsque le général Annenkof commença ses travaux à Mikhaïlov, il en fut réduit à distiller l’eau de la Caspienne, comme on fait à bord des navires au moyen d’appareils ad hoc. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VI, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • […], il ne manqua pas de déserteurs en Lozère comme dans les autres départements. Pour les réduire au devoir, l'autorité employa d'abord les gendarmes, mais ceux-ci attrapèrent plus de coups que de soldats ; puis elle eut recourt aux garnisaires : on mettait des soldats en pension forcée chez les parents des conscrits réfractaires jusqu'à reddition de leur fils. — (J.-B. Delon, Histoire de Gévaudan-Lozère, Mende : Imprimerie Saint-Privat, 1941, p. 121)
    • Réduire quelqu’un à la plus triste extrémité, à la dernière extrémité, être cause qu’il tombe dans l’état le plus fâcheux.
    • On dit dans la même acception :
    • Réduire quelqu’un à la mendicité, à l’hôpital.
    • Réduire quelqu’un au désespoir.
  5. Amener par force ; soumettre ; dompter.
    • La cité de Carcassonne était, à la fin du XIIIe siècle, […], une place imprenable qu’on ne pouvait réduire que par la famine, et encore eût-il fallu, pour la bloquer, une armée nombreuse, […]. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Mais nos clercs entendaient que le favorisé prît possession du disgracié, le réduisît en esclavage, comme fait l’homme pour l'animal dont il veut qu'il le serve, […]. — (Julien Benda, La trahison des clercs, 1927, édition revue & augmentée, Grasset, 1946, p.31)
    • Réduire une place, réduire une province, réduire des rebelles.
    • Réduire quelqu’un à la raison, le réduire à son devoir et, simplement,
    • Le réduire, Le ramener par force à la raison, le ranger à son devoir.
    • Cet enfant est si opiniâtre qu’il sera difficile de jamais le réduire.
    • Il est accoutumé à faire ses volontés, on aura de la peine à le réduire.
    • Je saurai bien le réduire à la raison.
    • Enfin je l’ai réduit à son devoir.
    • Réduire un cheval, L’habituer, à force de leçons, d’adresse, de caresses et de châtiments bien employés, à faire ce qu’on exige de lui.
  6. Résoudre une chose en une autre, changer la figure, l’état d’un corps, toujours avec l'idée d'un amoindrissement.
    • Réduire un corps en ses éléments ; le réduire en poudre, etc.
    • On réduit le blé en farine.
    • Le feu réduit le bois en cendre et en fumée.
    • (Figuré) Tous ses beaux projets sont réduits à rien.
    • Guerre nous est faite, bien réelle, par tous ceux qui s'enrôlent chez Daech pour mater, asservir la femme, réduire son corps à un réceptacle. — (Malika Boussouf, Opprimer, c'est sacré, Télérama n°3460, mai 2016)
    • Réduire une maison en cendre, La consumer entièrement.
  7. (Géométrie)
    • Réduire un polygone en triangles, Le ramener à un certain nombre de triangles de surface équivalente.
  8. (Mathématiques)
    • Réduire les francs en centimes, les centimes en francs, les milles marins en mètres, Ramener des quantités des mesures, à d’autres quantités, à d’autres mesures.
  9. (Logique)
    • Réduire à l’absurde un raisonnement, En faire la réduction à l’absurde.
    • Voyez « réduction ».
    • Réduire une proposition, un problème à ses plus simples termes, à sa plus simple expression, Exprimer cette proposition, ce problème de la manière la plus simple, la plus précise, la plus dégagée de toute circonstance accessoire ou indifférente.
    • On dit de même, en termes d’Arithmétique :
    • Réduire une fraction à sa plus simple expression.
  10. (Chirurgie) Remettre à leur place les os luxés ou fracturés, replacer les intestins déplacés, etc.
    • Réduire une fracture, une hernie.
  11. (Chimie) Extraire d’un oxyde le métal qu’il renferme en éliminant l’oxygène.
    • Le lévulose cristallise difficilement; il réduit la liqueur de Fehling comme le glucose. — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • Moins répandues que les hématites brunes, les hématites rouges sont des minerais recherchés: leur traitement qui consiste à les « réduire », c’est à dire à les désoxyder (si l’on peut employer ce terme) est assez aisé. — (Maurice Lecerf, Le Fer dans le monde, Payot, 1942)
  12. (Métallurgie) Ramener à l’état de fer, en parlant de l’acier.
  13. (Cuisine) Chauffer un liquide (sauce, fond, etc) pour en diminuer le volume par évaporation.
  14. (Intransitif) Subir une réduction, une diminution.
    • Ses ressources ont réduit de moitié.
    • Ce sirop n’a pas assez réduit, il faut le laisser sur le feu.
  15. (Pronominal) Diminuer son train de vie.
    • Ils ont été obligés de se réduire.
  16. (Pronominal) Se ramener, se résumer.
    • Tout cela se réduit à une question de chiffres.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]