maçonnerie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de maçonner avec le suffixe -erie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
maçonnerie maçonneries
\ma.sɔn.ʁi\

maçonnerie \ma.sɔn.ʁi\ féminin

  1. (Architecture, Construction) Ouvrage de construction où l’on emploie de la pierre, de la brique, du ciment, du mortier, du plâtre, etc.
    • Le fossé est encombré de pierres roulantes, de menthes, de ronces, la lermuse glisse sur les gravois et s'y enfouit, la chèvre apparaît sur les blocs de maçonnerie comme sur un piédestal, les vénérables murs, que les enfants du prophète ne purent franchir, se couchent aujourd'hui par lambeaux dans le fossé, qu'ils comblent ; […]. — (Henry Gard, « Le Château d'Albon », dans la Revue du Lyonnais, tome 16, 3e série, Lyon : directeur Aimé Vingtrinier & Paris : chez Dumoulin, 1873, p. 357)
    • Au XVe siècle, une fenêtre à meneaux fut ouverte dans cette abside, à travers la maçonnerie visigothe. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Dans certains cas, le corps du moulin est fixe et forme une tour en maçonnerie, sur laquelle peut tourner la toiture en entraînant avec elle l’arbre et les ailes. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 114)
    • Un oratoire (msalla), simple mur en maçonnerie blanchi à la chaux, avait été construit à la hâte sur une colline voisine, toute blanche de pâquerettes. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 132)
    • Il est contenu dans des cuves en bois ou en maçonnerie cimentée qu’il est préférable de garnir de plomb. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Les fers du ciment armé apparaissaient ça et là dans la maçonnerie ; […]. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
  2. (Par extension) Art de cette construction.
  3. (Quelquefois) (Par ellipse) (Franc-maçonnerie) Franc-maçonnerie.
    • Ce n'était pas sans une vive appréhension que le Grand Orient se voyait imposer un Grand Maitre absolument étranger à la Maçonnerie et qui ne devint Maçon qu'après sa haute investiture. — (Louis Amiable & Jean-Claude Colfavru, « Le Grand Orient de France au dix-neuvième siècle », dans La Franc-maçonnerie de France depuis 1725 (Exposé historique et doctrinal), discours prononcés le 16 juillet 1889, Paris : Secrétariat général du Grand Orient de France, 1889, p. 64)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus maçonnerie figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : barrage.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]