rapière

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de râpe avec le suffixe -ière.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rapière rapières
\ʁa.pjɛʁ\
Une rapière (1)
Armoiries avec une rapière (sens héraldique)

rapière \ʁa.pjɛʁ\ féminin

  1. (Armement) Épée longue et fine, à garde filiforme ou hémisphérique.
    • À mesure que sa rapière trouait une poitrine et que le sang tiède éclaboussait ses mains et son visage, lui, l’œil dilaté, les narines ouvertes, les dents serrées, regagnait le terrain perdu et se rapprochait de la maison assiégée. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. IX)
  2. (Héraldique) Meuble représentant l’arme du même nom dans les armoiries. Cette arme est plus présente en héraldique espagnole qu’en française. Elle se distingue de l’épée par la finesse de sa lame. À rapprocher de badelaire, coutelas, couteau, cimeterre, épée, kriss et sabre.
    • Taillé d’azur à trois fleurs de lys d’or posées en orle, et de gueules à trois gerbes de blé d’or, aussi posées en orle et liées du champ, une rapière d’argent posée en barre brochant sur la partition, qui est de Mauperthuis de Seine-et-Marne → voir illustration « armoiries avec une rapière »

Notes[modifier le wikicode]

Il s’emploie souvent aujourd’hui avec une nuance d’ironie.
  • Le matamore de l’ancienne comédie se reconnaissait à la longueur de la rapière qui pendait à son côté.
  • Remettre la rapière au fourreau.

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]