rubis

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin rubeus (« rouge »).

Nom commun[modifier]

Un rubis.

rubis \ʁy.bi\ masculin invariable

  1. Pierre précieuse, transparente et d’un rouge plus ou moins vif.
    • Elle […] riait des plaisanteries qu'un ivrogne adressait à une très vieille et très innocente prostituée dont la décrépitude s'adornait de perles, d'opales, de brillants, de saphirs, d'émeraudes et de rubis faux. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Afin d’en finir avec cette orfèvrerie symbolique, disons encore que […] la sarde évoque les Séraphins, la topaze les Chérubins, le jaspe les Trônes, la chrysolithe les Dominations, le saphir les Vertus, l’onyx les Puissances, le béryl les Principautés, le rubis les Archanges et l’émeraude les Anges. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Le rubis balais est d’un rouge léger.
    • Le rubis spinelle est celui qui est d’un rouge mêlé d’une légère teinte de jaune.

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Adjectif[modifier]

rubis \ʁy.bi\ invariable

  1. Qui est de couleur rouge comme la pierre. #6F2F40
    • Beth vit une femme sexy à la peau brillante, chaussée de souliers rubis, danser avec un type aux cheveux hirsutes qui ressemblait à Che Guevara. (William Bayer, La Ville des couteaux, trad. Gérard de Chergé, éditions Payot & Rivages, 2006, ch. 2)
  2. (Œnologie) Couleur de la robe d’un vin rouge, indiquant une meilleure maturité que la couleur « pourpre » ; mais une maturité moindre qu’une robe de couleur « vermillon ».
    • La robe rubis de ce vin indique qu’il est un EEE.

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]