temple

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Temple

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom 1) Du latin templum.
(Nom 2) Variante de tempe.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
temple temples
\tɑ̃pl\
Temple d'Héphaïstos à Athènes.

temple \tɑ̃pl\ masculin

  1. Édifice public consacré au culte de la divinité.
    • Il y a quelques années, florissait, orgueil de nos boulevards, certain vaste et lumineux café, situé presque en face d’un de nos théâtres de genre, dont le fronton rappelle celui d’un temple païen. — (Auguste de Villiers de L'Isle-Adam, Les Demoiselles de Bienfilâtre, dans les Contes cruels, 1883, éd. J. Corti, 1954, vol. 1, p. 3)
    • Le temple ne fut dédié à son patron, saint Nicolas qu'en 1544 ; les anciennes croix de consécration sont conservées dans l'église et placées au-dessus des stations du chemin de Croix. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895)
    • Les Aztèques éventraient couramment, qu'on raconte, dans leurs temples du soleil, quatre-vingt mille croyants par semaine, les offrant ainsi au Dieu des nuages, afin qu'il leur envoie la pluie. — (Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932)
    • Wan-nien-sseu est un très vieux temple bouddhique, qui s'élève à quelques lis à peine des murailles de la ville, la courbe élégante de ses toits vernissés. — (Albert Gervais, Æsculape dans la Chine en révolte, Gallimard, 1953, p.209)
  2. (Spécialement) Lieu où les protestants s’assemblent pour l’exercice de leur religion.
  3. (En particulier) Édifice que Salomon bâtit à Jérusalem.
    • Je n'imagine pas que l'on puisse faire sauter la mosquée du Rocher, comme certains juifs radicaux le pensèrent après la guerre de 1973, pour reconstruire le Temple à sa place. — (Ghaleb Bencheikh & ‎Philippe Haddad, L'islam et le judaïsme en dialogue: Salam Shalom, Éditions de l'Atelier, 2002, p.86)
    1. (Par métonymie) Les autorités religieuses juives de l'époque.
  4. Lieudemeuraient les templiers.
    • Il logeait au temple à Paris.
    • Louis XVI et la famille royale furent enfermés au temple.
    • Le faubourg du temple.
  5. Lieu où les franc-maçons se réunissent.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus temple figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : église.

Traductions[modifier]

Hyperonymes[modifier]

Hyponymes[modifier]

Méronymes[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
temple temples
\Prononciation ?\

temple \Prononciation ?\ féminin

  1. Outil de charron.
  2. Instrument pour tenir l'étoffe tendue sur le métier.
    • Pour diriger la largeur de la toile, l'ouvrier se sert d'un instrument appelé temple, qui est une petite règle de bois ayant des dents ou hoches en forme de crémaillère. — (Dict. des arts et mét, Tisserand.)
    • Les temples ou templus. — (Tarif des douanes, 1869 p. 140)
  3. (Pêche) Perches horizontales qui servent à construire les bordigues.

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France : écouter « temple [tɑ̃pl] »

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom 1) : (Date à préciser) Du latin tempora devenu *temp(u)la en latin populaire.
(Nom 2) Du latin templum. (Vers 980) templum (latinisme). (Vers 1100) temple.

Nom commun 2[modifier]

temple masculin

  1. Tempe.

Dérivés[modifier]

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Nom commun 2[modifier]

temple masculin

  1. Temple.

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

  1. Du latin templum.
  2. De l’ancien français temple.

Nom commun 1 [modifier]

temple

temple \ˈtemp(ə)l\ (pluriel : temples)

  1. Temple.
  2. (États-Unis) Synagogue (dans le sens informel).

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Nom commun 2[modifier]

temple \ˈtemp(ə)l\ (pluriel : temples)

  1. (Anatomie) Tempe.

Prononciation[modifier]

  • (Royaume-Uni) : écouter « temple »