réformé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir réformer

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin réformé
\ʁe.fɔʁ.me\

réformés
\ʁe.fɔʁ.me\
Féminin réformée
\ʁe.fɔʁ.me\
réformées
\ʁe.fɔʁ.me\
Église réformée évangélique de Château-Thierry.

réformé

  1. Qui n’est plus utilisé
    • Nos dragages pratiqués suivant une technique un peu nouvelle avec de vieilles dragues réformées, nous permirent de rapporter de nombreux et très volumineux échantillons géologiques. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Il en résulte que les dépenses de renouvellement du matériel roulant représentées par la valeur d'inventaire du matériel mis hors de service doivent être intégralement portées au débit du compte d'exploitation, après déduction de la valeur des vieilles matières provenant de la démolition du matériel réformé. — (François Caron, Les grandes compagnies de chemin de fer en France: 1823-1937, Droz, 2005, p.232)
  2. (Religion) Relatif à la Réforme protestante.
    • Je ne parle dans ma statistique que des églises protestantes reconnues en France sous la dénomination d'églises réformées, et nullement des autres églises protestantes, également reconnues sous une autre dénomination, […]. — (A. Soulier, Statistique des Églises réformées en France, Paris : H. Servier, 1828, p.V)
    • Il faut ensuite établir la relation exacte, au sein même de la réforme protestante, entre le culte réformé par Bucer et le culte réformé, une seconde fois, par Marbach et Pappus. — (René Bornert, La réforme protestante du culte à Strasbourg au XVIe siècle: (1523-1598), E.-J. Brill, 1981, p.4)
    • Sans remonter à l’événement traumatique fondateur que furent les massacres de la Saint-Barthélemy, on rappellera que la minorité réformée fut l'objet, sous Louis XIV, d'un « mémoricide » sans précédent : […]. — (Chantal Bordes-Benayoun, Patrick Cabanel & Colette Zytnicki, Les musées protestants et juifs dans le midi de la France, dans Une histoire à soi: Figurations du passé et localités, sous la direction de Alban Bensa & Daniel Fabre, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2015)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
réformé réformés
\ʁe.fɔʁ.me\

réformé \ʁe.fɔʁ.me\ masculin (pour une femme on dit : réformée)

  1. Un soldat qui a été réformé de la conscription.
    • Un réformé de l’armée de Terre.
  2. Se dit des Religieux qui suivent la réforme établie dans l’ordre auquel ils appartiennent ; par opposition aux Religieux qui n’ont point reçu cette réforme et qu’on appelle Religieux de la commune observance, ou anciens.
  3. (Didactique) Les adeptes la religion chrétienne réformée.
    • Avant la révocation de l'Édit de Nantes, une idée domine chez tous les prédicateurs réformés : la défense de leur Église et de ses doctrines. Les réformés étaient menacés de plusieurs manières, et la lutte était pour eux une nécessité; […]. — (Alexandre Rodolphe Vinet, Histoire de la prédication parmi les réformés de France au dix-septième siècle, Paris : chez les éditeurs, 1860, p.621)

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe réformer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
réformé

réformé \ʁe.fɔʁ.me\

  1. Participe passé masculin singulier de réformer.