colonne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Colonne

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin columna (« pilier »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
colonne colonnes
\kɔ.lɔn\
Alignement de colonnes qui soutiennent la voûte d’une église. (1)
Colonne commémorative de la rencontre de Louis XV avec la princesse polonaise Marie Leczinska, sa future épouse, qui eut lieu, à cet endroit, le 4 septembre 1725. (2)
Journal sur sept colonnes (5).

colonne \kɔ.lɔn\ féminin

  1. (Architecture) Pilier composé d’un fût cylindrique, d’un chapiteau et souvent d’une base ; il est ordinairement destiné à soutenir un entablement et à décorer les édifices.
    • Des colonnes géantes, les unes couronnées de leurs chapiteaux, les autres brisées, une légion de colonnes dressées vers le ciel, comme en une rageuse et inutile révolte contre l’inéluctable Mort. (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Quatorze colonnes de bois, hautes de vingt-trois pieds, tendaient au-dessus de la salle un ciel d’étoffe écarlate. (Pierre Louÿs, Une fête à, Alexandrie, 1896, dans Archipel)
    • La moulure E est une scotie, nommée rond creux ou nacelle ; elle sert aux bases des colonnes ionique, composite & corinthien, pour faire opposition aux tores qui sont des moulures convexes ; ce qui forme une agréable diversité lorsqu’elles sont séparées par des listeaux. (Charles Dupuis, Traité d’architecture, comprenant les cinq ordres des anciens, part.1, 1782, p.16)
    • Les colonnes qui supportent les voûtes de la chapelle de la Vierge sont d’une légèreté telle que pour un peu on crierait au miracle. (Jean Bertot, Août 1893: la France en bicyclette de Paris à Grenoble et Marseille, Ancienne maison Quantin, 1894, p.42)
  2. Monument commémoratif en forme de pilier.
    • Une colonne de marbre, érigée non loin de la ville sur la route de Montereau, territoire de la Grande-Paroisse, rappelle la rencontre de l’avant dernier tyran avec la Polonaise qui venait pour l’épouser : il faut l’abattre et dresser sur son socle la statue de Marat. (Alexandre Pougeois, L’antique et royale cité de Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne), Paris : J. Pougeois, 1875, p.202)
  3. (Figuré) Soutien.
    • Voilà sans doute le plus profond et fécond terreau de l’État car la « foy gallicane (est) la colonne de l’Etat... Ce serait laeser la Majesté divine et violer la religion hors laquelle il n’y a point de salut, estant impossible d’estre fidèles au Roy et infidéles à Dieu. » (Joël Cornette, Fictions et réalités de l’État Baroque (1610-1652) : Les France du premier XVIIe siècle, dans L’État baroque: regards sur la pensée politique de la France du premier XVIIe siècle, sous la direction de Henry Méchoulan, Paris : Vrin, 1985, p.22)
  4. (Par analogie) Tout ce qui se dresse ou s’allonge en forme de colonne.
    1. (En particulier) (Physique) Quantité de matière fluide de figure cylindrique, qui a une hauteur et une base déterminées réellement ou par la pensée.
      • On nomme baromètres des instruments propres à mesurer la pression atmosphérique. Dans les baromètres ordinaires, cette pression est mesurée par la hauteur d’une colonne de mercure dans un tube de verre, comme dans l’expérience de Torricelli; […]. (Adolphe Ganot, Traité élémentaire de physique expérimentale et appliquée et de météorologie, Paris : chez l’auteur, 7e éd., 1857, p.118)
      • En effet, ce qui est lu, ce n’est pas la température de la pièce mais la longueur de la colonne de mercure ou d’alcool coloré qui est contenue dans un réservoir surmonté d’un tube de verre […]. (Robert Marty, L’algèbre des signes: essai de sémiotique scientifique d’après C.S. Peirce, John Benjamins Publishing, 1990, p.197)
    2. (En particulier) (Biologie) (Moléculaire) Accessoire de plastique, muni d’un filtre pour fixer l’ADN.
  5. Subdivision verticale de la page.
    • […], mais vous comprenez bien qu’on ne donne pas une égale attention à tout ce qu’on lit ou qu’on parcourt dans les colonnes des journaux. (Louis Pergaud, Un point d’histoire, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • […], l’accueil fut surprenant et chaleureux. Comme on dit chez nous, le public fut «déçu en bien». Sauf peut-être le critique musical dépêché sur place par «La Liberté», le quotidien fribourgeois, et qui titra le lendemain sur cinq colonnes: «Pitié Seigneur, ils ne savent pas ce qu’ils font!» (Alain Morisod, La vie, c’est comme une boîte de chocolat, La Sarine, 2009, p.119)
  6. (En particulier) (Au pluriel) Divisions, compartiments d’un registre, d’un tableau, indiqués par des lignes tracées de haut en bas.
    • Ces données numériques sont placées dans des cellules au sein d’un groupe de colonnes et de lignes. Quand il s'agit de manipuler des valeurs numériques ou même alphabétiques dans des colonnes, le tableur est l’outil idéal. (Remy Lentzner, OpenOffice 2.1 - Writer, Calc, Impress, Base, macros et Basic, Dunod, 2007, p.235)
  7. Superposition.
    • Quelle est la moitié de dix ? V. Ayant donc posé cinq dans la colonne des unités (l), suivant la règle, multipliez les différences des diviseurs par V. Cela fait (m et n), et les colonnes étant purgées, il reste deux trois, l'un dans la colonne des dizaines et l'autre dans celle des centaines (o); […]. (Histoire de l'arithmétique. — Règles de l’Abacus (traduction littérale) par M. Chasles , Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des Sciences, séance du lundi 30 janvier 1843, Paris : Bachelier, 1843, vol.16 (janvier-juin 1943), p.231)
  8. (Militaire) Corps de troupes disposé dans un ordre qui a peu de front et beaucoup de profondeur. — Note : On le dit également en termes de tactique navale.
    • Cette colonne, retardée par le mauvais état des chemins, très-glissants pour les hommes, les chevaux et surtout l’artillerie, n’arriva à Parigné qu’à neuf heures du matin. (Alfred Chanzy, La deuxième armée de la Loire , Paris: Plon (collection : Campagne de 1870-1871), 1871)
    • 24 février. — Temps splendide. Le départ a lieu à dix heures.
      La colonne descend dans la vallée au Sud du camp et suit le cours du ruisseau d’Aïn El-Fert à l’Ouest, puis au Nord-Ouest.
      (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 133)
  9. (Franc-maçonnerie) Rangée de sièges situés le long des murs nord et sud de la loge, où prennent place les frères [et les sœurs]; (Par extension) ceux [et celles] qui y prennent place.
    • Le Vénérable Maître : Dans ce cas, frères premier et second surveillants, veuillez vous en assurer, chacun sur votre colonne et m'en rendre compte. (Philippe BENHAMOU & ‎Christopher HODAPP, La Franc-maçonnerie : Pour les Nuls, Éditions First-Grund, 2008-2011)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Italien[modifier | modifier le wikicode]

Forme de nom commun[modifier | modifier le wikicode]

colonne féminin

  1. Pluriel de colonna.

Néerlandais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin columna.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

colonne ou kolonne

  1. (Architecture) Colonne, pilier.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]