fixer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin figere (« ficher en terre », « planter ») via son participe fixus (« fiché », « enfoncé » d’où « fixé », « fixe »).
Pour l’anglicisme, vient de l’anglais to fix, (« réparer »).

Verbe [modifier]

fixer \fik.se\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se fixer)

  1. Attacher, affermir, rendre immobile, maintenir en place.
    • Fixez cela contre la muraille avec un clou.
    • Fixer au moyen d’une vis, d’une épingle.
    • Fixez-le bien dans cette position.
    • Fixer une persienne que le vent agite.
    • Les coquillages se fixent aux rochers.
  2. (En particulier) (Chimie) Supprimer la volatilité de certains corps liquides ou gazeux, par addition ou combinaison avec un autre corps.
    • Dans la fabrication des engrais chimiques, l’azote est fixé par de la potasse ou des sels ammoniacaux.
  3. (Arts) Rendre inaltérable par un produit ou par un procédé.
    • Fixer un cliché, une épreuve, un fusain, un pastel.
  4. Arrêter.
    • Et pourquoi cela, Madame ? demanda Charles IX en fixant sur sa mère son œil vitreux qui, dans certaines occasions, devenait si pénétrant. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. VI)
    • Je demeurai couché sur le dos, les yeux grands ouverts, fixant le plafond. — (Henry Miller, L'ancien combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    • Fixer ses yeux, sa vue, ses regards sur quelqu’un, sur quelque chose.
    • Les regards se fixaient sur lui.
    • (Figuré) Fixer les regards de quelqu’un, devenir l’objet de son attention.
    • Fixer les soupçons sur quelqu’un, faire que les soupçons s’arrêtent sur lui.
    • Fixer ses soupçons sur quelqu’un, les arrêter sur lui.
    • Les soupçons se sont aussitôt fixés sur lui.
    • Fixer ses vues sur quelqu’un, sur quelque chose, arrêter définitivement ses desseins, ses intentions sur quelqu’un, sur quelque chose.
  5. Regarder, observer ou dévisager attentivement et longuement.
    • C'était la première fois qu'il se risquait au Montparnasse. Ses regards inspectèrent la salle et, finalement, se fixèrent sur la grosse nuque puissante de Feempje. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 143)
    • La bonne femme s'assit sur les degrés du dais, aux pieds du jeune homme attentif et fixant sur elle un regard plein de bienveillance et de curiosité. — (Alexandre Dumas, Les Deux Diane, 1847, chap.1)
  6. (Figuré) Rendre permanent par le dessin, la peinture, l'écriture ou tout autre moyen.
    • Fixer quelque chose sur le papier, sur la toile.
    • Fixer ses idées sur le papier.
    • L’écriture est l’art de représenter et de fixer la parole.
    • Fixer une chose dans la mémoire, dans l’esprit, faire que la mémoire la retienne.
    • Les règles de la grammaire ne se fixent dans la mémoire que lorsqu’on les a appliquées par des exercices nombreux et variés.
  7. Faire résider, faire demeurer en quelque lieu.
    • Les familles qu’il voulait fixer dans cette ville, pour en augmenter la population.
    • Ceux que le commerce avait fixés dans cette colonie.
    • Le vent a de la peine à se fixer.
    • Le baromètre s’est fixé au beau.
  8. Établir, en parlant de la résidence, du domicile, etc.
    • Tu es brave, hardi compagnon, adroit. Tu ne songes pas encore à t'établir, je veux dire à te marier, à te fixer dans une tenure ? — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 45)
    • […], j'étais venu à Tanger. Mais la ville des légations m'ayant encore parue trop européanisée, j’avais pris la résolution de venir me fixer à Casablanca. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 12)
  9. Régler ; déterminer.
    • Le départ fut fixé aux derniers jours d'octobre 1838. Louis Pasteur ne devait pas partir seul. Son plus cher camarade d'enfance, Jules Vercel, allait aussi à Paris pour préparer paisiblement son baccalauréat. — (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, p. 15)
    • Or, cette année-là, comme les élections étaient fixées au 1er mai, il y eut dès le 1er avril, une propagande active et des menées sourdes de part et d’autre pour conquérir les douteux. — (Louis Pergaud, Deux Électeurs sérieux, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Après leur numéro, les acrobates s'étaient installés au tabac où il avaient fixé rendez-vous au manager des girls. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Fixer le prix d’une marchandise.
    • On n’a pas encore fixé la somme qui doit lui être allouée.
    • Ses émoluments ont été fixés à tant.
    • Fixer un jour.
    • Au jour fixé pour l’assemblée.
    • Fixer un délai.
    • Il a fixé son départ au quinze du mois prochain.
    • C’est lui qui doit fixer votre sort.
    • L’usage n’a pas encore bien fixé le sens de tel mot.
  10. (Figuré) Faire qu’une personne ou une chose ne soit plus changeante, versatile, indécise, etc.
    • […], ils cherchent à créer une betterave monogerme . Dès que celle-ci aura été fixée héréditairement, on aura ainsi éliminé le facteur principal : le démariage des plants. — (Le Progrès agricole et viticole, 1920, vol.74, p.87)
    • C’est un esprit inquiet que l’on ne saurait fixer.
    • Fixer une imagination vagabonde.
    • Fixer un inconstant, une coquette.
    • Aucune femme ne saurait le fixer.
    • Se fixer à quelque chose.
    • Son esprit ne peut se fixer, se fixer à rien.
    • Cet écolier est difficile à fixer, a de la peine à se fixer.
    • Fixer l’opinion encore incertaine.
    • On a cru longtemps que les grands écrivains avaient fixé notre langue.
    • Fixer les volontés de quelqu’un.
    • Fixer l’attention, captiver l’attention.
    • Cela est digne de fixer l’attention du public.
    • Il ne put parvenir à fixer l’attention de ses auditeurs, à fixer l’attention.
    • Fixer son attention sur quelque chose, l’y appliquer.
  11. (Anglicisme) (Pronominal) S’injecter une drogue dans le corps [1][2], se faire un fixe.
    • Je suis fascinée, impatiente de faire sa connaissance. Car c’est la première fois que je rencontre quelqu’un dont je sais qu’il se fixe. — (Kai Hermann et Horst Rieck, Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…, 1978. Traduit de l’allemand par Léa Marcou. 1981. p.77)
    • Je retrouve devant l’entrée de mon immeuble la petite agitation nocturne habituelle : bicraves et camés graves qui se fixent dans la tasse Decaux dont ils ont bricolé le mécanisme ouvrant la porte coulissante. — (Paul Smaïl -Casa, la casa, page 165, Éditions Balland, 1998)
    • Un peu plus loin ils rencontrent un lion s’apprêtant à se fixer à l’héroïne. — (site forum.macbidouille.com)

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
fixer fixers
\fik.sœʁ\

fixer \fik.sœʁ\ masculin

  1. Accompagnateur parlant la langue du pays et facilitant les déplacements des journalistes.
    • Neven est un fixer. Un arrangeur pour journaliste (to fix, arranger). — (site www.fnac.com)
  2. (Toxicomanie) Drogué.
    • Je choisis donc précisément un fixer, un type camé jusqu’à l’os, pour m’accompagner au concert de David Bowie, une soirée que je considère comme l’un des grands événements de ma vie. — (Kai Hermann et Horst Rieck, Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…, 1978. Traduit de l’allemand par Léa Marcou. 1981. p.96)
    • On ne sait pas encore de quoi est morte Amy Winehouse mais il semblerait qu'elle ait acheté 1300€ de drogues la veille de sa mort, un fixer aurait confirmé — (site http://www.cliqz.com)

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

  1. Reverso (dictionnaire.reverso.net), Synapse, Softissimo, 2007 → consulter cet ouvrage
  2. Le Grand Dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française ([1])