maintenir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin manu (« à la main, en main ») et tenere (« tenir ») ; l’espagnol mantener, l’italien mantenere et le portugais manter sont de même formation.
Au sens d’« assurer l’entretien de » : calque de l’anglais to maintain (« entretenir »).

Verbe [modifier]

maintenir \mɛ̃t.niʁ\ ou \mɛ̃.tə.niʁ\ transitif 3e groupe (conjugaison) (pronominal : se maintenir)

  1. Tenir ferme et fixe.
    • Les cordelettes m’entraient dans la chair, les mains me faisaient mal et la position dans laquelle mes bras étaient maintenus me brisaient les épaules. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • […] ; l'armée permanente de l'Islande se réduit à deux policemen, dont les gourdins suffisent à maintenir l'ordre le plus parfait sur toute l'étendue du territoire. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.48)
    • Cette barre de fer maintient la charpente.
  2. (Figuré) Conserver dans le même état.
    • […]; les utopies sociales furent faites en vue de maintenir un noyau de guerriers homériques dans les cités, etc. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.233)
    • Ayant réquisitionné une bicyclette dans une boutique abandonnée, Bert l’enfourcha, et, maintenant en équilibre son chargement pharmaceutique, il revint à l’hôtel-hôpital. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 304 de l’éd. de 1921)
    • Le soir, dédaignant les taxis, je rentrais à bord presque toujours en courant pour me maintenir en bonne condition physique. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Tant que l’homme est comprimé, tant que la contrainte des iniquités sociales le maintient prostré, l’on est en droit d’espérer beaucoup de l’inéclos qu'il porte en lui. — (André Gide, Retouches à mon "Retour de l’U.R.S.S." -1937)
    • Or, nous devons tout essayer pour maintenir peuplés ces plateaux de sol ingrat et non chercher à éloigner la population, l’obligeant à vivre dans des usines malsaines, […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. (Par extension) Affirmer ; soutenir.
    • Son monocle a l’air de ne servir qu’à maintenir son arrogance. — (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, p.88)
    • Je maintiendrai partout que cela est vrai. Je maintiens que cette opinion est fausse.
  4. (Informatique) Assurer la maintenance.
    • Maintenir un logiciel.

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin.

Verbe [modifier]

maintenir \Prononciation ?\

  1. Protéger, défendre.
  2. Maintenir (conserver dans un bon état).

Variantes[modifier]

Dérivés dans d’autres langues[modifier]