drogue

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : drogué

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) (XIVe siècle) Du néerlandais droog (« sec »), ou encore de l’italien droga (« dragée ») (peut-être du latin derogare, déroger, diminuer, selon P. Guiraud).
(Nom commun 2) Origine inconnue.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
drogue drogues
\dʁɔɡ\
La cocaïne est une drogue (1)

drogue \dʁɔɡ\ féminin

  1. Substance psychotrope provoquant le plus souvent une dépendance et utilisée pour modifier son état mental.
    1. Substance psychotrope illégale dont l’usage est réprouvé.
      • Un vague et déprimant malaise planait. Sous le porche des Réguliers, personne. Les trafiquants de drogue qui s'y postaient le soir s'étaient, prudemment, éclipsés. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 78)
    2. Acception récente Psychotrope quelconque, même s’il est vendu légalement et socialement acceptable.
      • Le tabac, l’alcool et beaucoup de médicaments psychoactifs sont des drogues.
    3. La division drogue dure/drogue douce est souvent employée pour préciser le danger sanitaire et l’importance de la dépendance. La frontière est fluctuante. Si l’héroïne, typiquement, est toujours une drogue dure, d’autres psychotropes le seront ou pas en fonction du locuteur.
      • L’alcool est de plus en plus considéré comme une drogue dure, au même titre que l’héroïne.
  2. (Absolument) (au singulier) Dépendance, habitude, période pendant laquelle on prend des psychotropes.
    • J’ai du mal à lâcher la drogue.
  3. (Par extension) Chose qui intoxique, qui provoque comme une dépendance ; passe-temps très prenant.
    • Que l'on se souvienne qu'Hervé Hasquin, recteur de l'ULB, fille de la Franc-maçonnerie, a été critiqué dans ses murs pour avoir dans son allocution académique du 150e anniversaire du Grand Orient de Belgique évoqué la question « L'homme du XXIe siècle sera-t-il encore religieux ? » en y répondant positivement. […]. Elle heurtait les consciences de ceux qui pensaient que le fait religieux, drogue du peuple, était en voie d'éradication. — (Eddy Caekelberghs, « Préface » de Les catholiques belges et la franc-maçonnerie: De la "rigidité Ratzinger" à la transgression ? par Hervé Hasquin, Éditions Avant-propos, 2013)
    • Je nomme « drogues » tout ce qui peut fonctionner comme une drogue : substances (comme la drogue, le tabac, l’alcool, etc.), activités (comme le jeu, le sexe, les achats compulsifs…) ou autres symptômes devenus addictifs. — (Catherine Audibert, L’incapacité d’être seul, Payot & Rivages, 2011, page 30)
  4. Nom générique de divers ingrédients qui s’emploient surtout en pharmacie ou pour la teinture.
    1. Médicament.
      • — (les Martiens, au moyen d’une drogue procurant des rêves magnifiques, supprimaient les malades, les infirmes et les mal nés, de sorte que, chez eux, la pitié était des plus rudimentaires) — — (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, n°1, janvier 1914)
  5. (Familier) (Vieilli) Chose qui n’a pas de valeur.
    • Cette étoffe n’est que de la drogue.
  6. (Désuet) Vieille ferraille.
  7. (Botanique) Ajonc
  8. (Commerce) (Désuet) DroguerieNote : Il n'existait que dans l'expression harengs de drogue.
    • Harengs de drogue ou de droguerie, petits harengs regardés comme marchandise de rebut. — (Napoléon Landais, Dictionnaire général et grammatical des dictionnaires français, vol. 1, Paris, 1834, p. 830)

Synonymes[modifier le wikicode]

psychotrope illégal

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

substance narcotique

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
drogue drogues
\dʁɔɡ\
Des soldats, qui jouent à la drogue : les perdants ont une drogue sur le nez.

drogue \dʁɔɡ\ féminin

  1. Jeu de cartes dont le perdant doit porter un morceau de bois fourchu sur le nez.
    • […] ; mais, par un guignon inconcevable, il ne réussissait à rien. Quand il jouait à la drogue il perdait toujours ; et, soit malice des autres tambours, soit qu'il eût en effet un nez en pomme de terre, […], soit toute autre cause, toujours est-il que la drogue qu'on lui mettait sur le nez le pinçait si horriblement que les larmes lui en venaient aux yeux. — (Frédéric Soulié, « Le petit tambour », dans Napoléon: mémorial anecdotique et biographique de l'Empire et de la Grande Armée, 2e année, Paris, 1835, p. 303)
    • C'est à vous, nos chers Camarades, que nous dédions les règles du jeu de la Drogue; il en est bien peu parmi vous qui ne connaissent pas ce jeu, du moins de nom; beaucoup le jouent , mais sans règle certaine. — (Règle du jeu de la Drogue, par un capitaine de Dragons & un capitaine d'Infanterie, Paris : à la Librairie militaire D'Anselin & Gaultier-Laguionie, 1836, p. 3)
    • Après avoir fait gambades sur gambades, exécuté des voltiges hardies autour de sœur Rose très émue, fait niches sur niches et mille agaceries aux militaires qui jouaient à la drogue et dont les pinces en bois posées sur le nez des perdants me faisaient toujours rire, j'étais, on le pense, très animé, très emporté ; […]. — (P.-J. Stahl, Les quatre peurs de notre général : Souvenirs d’enfance et de jeunesse, Paris : Bibliothèque d’Éducation et de Récréation (éd. J. Hetzel & Cie), s. d. (vers 1881), p. 11)
  2. Morceau de bois fourchu utilisé dans le jeu éponyme.
    • Cassolette met sur le nez de Paulin un morceau de bois fendu que les soldats appellent drogue. — (Eugène Labiche et Marc- Michel, On demande des culottières, 1851, scène 19)
    • Moi, jamais... j'ai inventé un petit instrument qui me permet de vivre au milieu de ces braves fromages, mes enfants. sans être incommodé de leur parfum... Regardez... (Il se met une drogue sur le nez et parle du nez.) Avec ça, rien à craindre... — (Amédée de Jallais, La bonne aventure, o gué : revue de l'année 1867, en 3 actes et 8 tableaux , 5e tableau, scène 3, Bibliothèque populaire du Théâtre moderne, Librairie E. Dentu, p. 26)
    • L'autre met sur son nez une drogue en bois ou en carton qui simule une paire de lunettes : il fait l'office d’ingénieur s'approche, s'éloigne, lève un plan, lorgne les travailleurs, tire des lignes, fait le pédant, […]. — (George Sand, La Mare au Diable, appendice IV : Le chou, chez Desessart, 1846, chez Quantin, 1889)

Synonymes[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe droguer
Indicatif Présent je drogue
il/elle/on drogue
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je drogue
qu’il/elle/on drogue
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
drogue

drogue \dʁɔɡ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de droguer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de droguer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de droguer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de droguer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de droguer.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France  : écouter « drogue [dʁɔɡ] »

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]