indécis

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : indecis, indecís

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(milieu XVe siècle) Avec le préfixe négatif de in-, dérivé savant du latin decisus (« tranché, décidé ») → voir décider et décision. D’abord utilisé en langage juridique dans le sens de « non jugé ».

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin indécis
\ɛ̃.de.si\
Féminin indécise
\ɛ̃.de.siz\
indécises
\ɛ̃.de.siz\

indécis \ɛ̃.de.si\

  1. Qui n’est pas décidé.
    • Un point qui est demeuré indécis.
    • Question indécise.
    • La victoire fut longtemps indécise.
  2. (Par extension) Qui est vague , difficile à distinguer, à reconnaître ou à déterminer.
    • Je n’éprouvais plus qu’une sensation vague des objets et des êtres. Tout passait devant moi, avec des formes indécises. (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Départ à neuf heures, par un temps toujours indécis. Mais les nuages montent et se déchirent par places, laissant voir quelques coins de ciel bleu. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 139)
  3. Qui a peine à se décider, qui ne sait pas se décider.
    • Son indécise sévérité mourait dans un doux sourire gravé sur ses lèvres. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • La bouche était indécise et molle, le menton fuyant, le nez camus; les yeux louchaient, ne louchaient pas tellement, louchaient un peu, si peu ! (Raymond Las Vergnas, Le Millième Jour, 1951)
    • Je te dis tout de suite, j’aime pas les indécis. Les gens qui disent : « Rasez-moi la tête ! », et puis après : « Oh ! ben, j’aurais peut-être préféré des nattes ! », non ! ça m’énerve. (Guy Bedos, Une voix humaine, dans Bête de scène, Éditions Hors Collection, 2004)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin indécis
\ɛ̃.de.si\
Féminin indécise
\ɛ̃.de.siz\
indécises
\ɛ̃.de.siz\

indécis \ɛ̃.de.si\

  1. Personne qui a peine à se décider, qui ne sait pas se décider.
    C’est la méthode la plus réaliste, l’autre étant de répartir les indécis d’après le score moyen total obtenu par les OUI et NON dans le sondage, ce qui serait absurde, car les électeurs discrets anglophones n’ont certainement pas voté à45 % pour le OUI. (Gilles Gagné et Simon Langlois, Les raisons fortes : nature et signification de l’appui à la souveraineté du Québec. Presses universitaires de Montréal, 2002. 187 p. ; 23 cm. ISBN 2-7606-1837-4.)

Notes[modifier]

Cette substantivation de l’adjectif se rencontre notamment, à la fin du XXe siècle et au XXIe siècle, pour désigner les personnes n’ayant pas exprimé d’intention de vote dans un sondage d’opinion organisé avant une élection ou un référendum.
Cette substantivation existait cependant dès la première moitié du XIXe siècle. Exemples :
  • Je propose, en conséquence, une nouvelle forme de suffrages. On n’a eu jusqu’à présent que deux listes ou deux ballottes, l’une pour les oui, l’autre pour les non : j’en établis une troisième pour les indécis. (Jeremy Bentham (trad. Étienne Dumont), Tactique des assemblées législatives (ou Tactique des assemblées délibérantes, en fonction des éditions), 1816. L’extrait cité se trouve dans le chap. xxv (« De la votation sommaire et de la votation distincte »).)
  • Les indécis font des indécis, et ils sont intéressés à en faire, afin de se tranquilliser si possible, par le grand nombre de personnes qui clochent avec eux. (Auguste Louis Philippe Rochat, Dieu invitant les pécheurs à se repentir et à croire, les indécis à se décider, et ceux qui savent, à pratiquer. Toulouse : Société des livres religieux, 1866. 403 p. L’extrait cité se trouve en page 378. )

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]