lièvre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Lièvre, liévre

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du latin lĕpŏrem, accusatif de lĕpus « lièvre ». Masculin en latin classique (genre conservé en français), le mot était probablement passé au féminin en latin populaire, d’où le genre féminin de ses aboutissements en espagnol, en italien et en occitano-roman.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
lièvre lièvres
\ljɛvʁ\
Un lièvre. (1)

lièvre \ljɛvʁ\ masculin (équivalent féminin : hase)

  1. (Mammalogie) Quadrupède mammifère, à longues oreilles, qui a les pattes de derrière plus longues que celles de devant, ce qui le rend très rapide à la course.
    • Les amateurs de la chasse prétendent que le lièvre est en proie à une agonie plus terrible pendant la poursuite des lévriers que lorsqu’il se débat entre leurs griffes. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les lièvres de plaines ont les membres postérieurs très-longs, bien plus longs que les lièvres de montagne, or il est notoire que ces derniers sont moins vite forcés par les chiens que les lièvres des plaines. (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • La carnassière, maintenant bien remplie, pesait à ses épaules le poids de deux forts lièvres. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.2, 1910)
    • Plus loin, une vision rapide de chevaux lancés à toute vitesse, de selles rouges et de vêtements blancs envolés dans un nuage de poussière : des chasseurs à la poursuite de quelque gibier, lièvre ou gazelle probablement. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 54)
  2. (Mammalogie) Variante de lièvre d'Europe.
  3. (Cuisine) (Par extension) La chair de cet animal.
    • Pâté de lièvre.
    • Civet de lièvre.
    • Un râble de lièvre.
  4. (Athlétisme) Coureur chargé de donner un rythme soutenu lors d'une course de fond ou demi-fond.
Note[modifier]
Le mot est parfois employé au féminin en français méridional en raison du substrat occitan.

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Hyperonymes[modifier]

(simplifié)

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anagrammes[modifier]