oreille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : orèille

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(fin du x) aurelia ; (Vers 1100) oreille.
Du latin populaire auricula (« oreille », « bout de l’oreille » ; « anse de cruche »), diminutif du latin classique auris (« oreille »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
oreille oreilles
\ɔ.ʁɛj\
Oreille humaine (1)
Une oreille humaine. (5)

oreille \ɔ.ʁɛj\ féminin

  1. (Anatomie) Appareil de l’audition divisé en trois parties.
  2. Organe de l’ouïe, placé de chaque côté de la tête.
    • L’argent ! ce mot retentissait à mes oreilles, toutes les minutes. Je n’entendais jamais que le tintement de ce mot qui, à la fin, avait pris comme une sonorité d’écus remués. (Octave Mirbeau, La tête coupée,)
    • Il tendit vers moi son oreille droite. Elle avait une forme remarquable, une oreille plutôt de petite taille, au lobe lisse et rebondi, comme une madeleine qui sortirait du four. (Haruki Murakami, Saules aveugles, femme endormie, traduit par Hélène Morita, 2006)
  3. L’ouïe, le sens qui perçoit les sons.
    • Que voulez-vous, Monsieur ? demanda- t-elle au jeune homme d’une voix qui bruit à ses oreilles comme une musique délicieuse. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. V)
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Depuis l'Argonne de 1914, […] je n'ai pas l’oreille si mal bâtie que d'avoir, en vingt et un ans, oublié l'art d'apprécier au son la trajectoire d'un obus et le point de chute probable. (Marc Bloch, L'étrange défaite : La déposition d'un vaincu, 1940, FolioHistoire Gallimard, 1990, p.86)
  4. Appréciation de la justesse des sons musicaux, de la régularité de la mesure.
    • L’oreille des musiciens distingue les différentes consonances.
  5. Le pavillon, la partie externe qui est autour du trou de l’oreille (sens 2).
  6. (Par extension) (Cuisine) Cet organe apprêté en cuisine.
    • Les oreilles de veau ont de commun avec les pieds et les cervelles, l'avantage de pouvoir être frites ou mangées à la poulette; et de plus elles se laissent farcir , accommoder aux pois , aux oignons, au fromage, etc. (Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière, Almanach des gourmands: servant de guide dans les moyens de faire la bonne chère, Paris : Maradan, an XII, p.12)
  7. (Figuré) (Désuet) Attention ; intérêt ; confiance.
    • C’est un avantage d’avoir l’oreille du conseil d’administration.
  8. (Par métonymie) Personne qui entend ou écoute ce que l'on dit.
  9. Ce qui évoque, par sa forme ou par sa position, l’auricule d’un humain ou d’un animal :
    1. anse ou poignée en excroissance sur les cotés d’un récipient ou d’un instrument.
      • Elle saisit précieusement la tasse par l’oreille.
    2. (Vieilli) Corne, petite partie du haut ou du bas d’un feuillet d’un livre qu’on a plié pour marquer une page.
      • […] prenait-elle un livre ? elle le renversait sens-dessus-dessous, tout ouvert, sur la première table, au risque de le tacher, ou bien elle en pliait les pages en y faisant des oreilles, chose qui casse le papier et déplaît souverainement à ceux qui connaissent les livres. (Sophie de Renneville, Charles et Eugénie, ou la Bénédiction paternelle, Genets jeune, 1822, t. 2, p. 8)
    3. (Vieilli) Partie de toile d’emballage qu’on laisse aux quatre coins d’un ballot pour pouvoir le saisir, le soulever, le transporter plus facilement.
    4. (Vieilli) Chacune des deux dents d’un peigne qui sont placées aux extrémités, et qui, étant plus fortes que les autres, servent à les maintenir et à les préserver.
    5. (Botanique) Appendice qui se trouve, par paire, à la base de certaines feuilles et de quelques pétales. — Note : On les nomme aussi oreillon ou oreillette.
  10. (Québec) (Familier) Écouteur.

Synonymes[modifier]

Organe de l’ouïe (sens 2)
L’ouïe (sens 3)
Partie externe autour du trou de l’oreille (sens 5)
Attention, intérêt, confiance (sens 6)
Ce qui a la forme d’une oreille (sens 7)
Corne d’une page de livre (sens 8)

Dérivés[modifier]

Expressions[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Variantes dialectales[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin auricula.

Nom commun[modifier]

oreille féminin

  1. (Anatomie) Oreille.

Anglo-normand[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin auricula.

Nom commun[modifier]

oreille féminin

  1. (Anatomie) Oreille.