extrémité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1260) Du latin extremitas.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
extrémité extrémités
\ɛk.stʁe.mi.te\

extrémité \ɛk.stʁe.mi.te\ féminin

  1. Le bout d’une chose, la partie qui la termine.
    • Sur le bord du fleuve […] il rencontra un autre aéroplane qui lui parut à peine endommagé. […] Il reposait là, abandonné, et l’eau clapotait sur l’extrémité de sa longue queue. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 332 de l’éd. de 1921)
    • Dans le choc très brutal de l’amerrissage, un croisillonnage céda et l’extrémité de l’aile gauche baignait dans l'écume. — (Jean Mermoz, Mes vols, Flammarion, 1937, p. 73)
  2. (Au pluriel) (Anatomie) Membres du corps humain.
    • Lebrac, aux trois quarts enlisé, céda à leurs appels et voulut tourner bride. Impossible, ses extrémités inférieures jusqu’à mi-jambes étaient prises et il enfonçait toujours, toujours, lentement. — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Les extrémités supérieures : Les bras.
    • Le sang se porte aux extrémités.
  3. (Vieilli) Se dit aussi surtout, dans le langage ordinaire, des pieds et des mains seulement.
    • Il se meurt, car il a déjà les extrémités froides.
  4. Derniers moments de la vie.
    • Madame Dufresnoi, attaquée d’une fièvre maligne, fut en peu de moments réduite à la dernière extrémité : elle mourut le cinquième jour de sa maladie. — (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
  5. Le plus triste état où l’on puisse être réduit.
    • L’honneur voulait qu’on résistât jusqu’à la dernière extrémité. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Il n’a pas de quoi vivre, il est réduit à l’extrémité, à la dernière extrémité.
    • C’est une fâcheuse extrémité, une cruelle extrémité.
    • À quelle extrémité ne me suis-je pas vu réduit !
    • Cette place ne peut plus tenir : elle est à l’extrémité.
  6. Excès.
    • Vous portez les choses aux dernières extrémités.
    • Passer d’une extrémité à l’autre.
    • La parfaite raison fuit toute extrémité,
      Et veut que l’on soit sage avec sobriété.
      — (Molière, Le Misanthrope, I, scène 1, 1666)
  7. Excès de violence, d’emportement (souvent au pluriel).
    • Il s’est porté contre lui aux extrémités les plus odieuses.
    • Pousser quelqu’un à l’extrémité : Le pousser à bout.

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]