côté

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : cote, côte, coté

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin costa (« côte (de l’homme), côté, flanc (d’un objet), paroi »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
côté côtés
/ko.te/

côté /ko.te/ masculin

  1. Région des côtes, depuis l’aisselle jusqu’à la hanche.
    • Le côté lui fait mal. - Il reçut un coup d’épée dans le côté. - Il est blessé au côté.
  2. (Par extension) Toute la partie droite ou gauche de l’homme ou de l’animal.
    • Il était perclus de tout le côté gauche. - Il boite des deux côtés. - Se coucher sur le côté. - J’étais à son côté, à ses côtés.
  3. (Au pluriel) Les deux parties opposées d’un objet, ou son espace extérieur, à droite et à gauche.
    • Les côtés d’une armoire, d’une commode, etc. - Un des côtés de cette cheminée est démoli ; il faut le réparer. - Ce côté de la voiture a été détérioré par le choc.
    • S’asseoir à l’un des côtés de la cheminée. - Il y a un massif d’arbres de chaque côté de la pelouse. - Il y avait des gardes de chaque côté de la voiture.
    • De l’autre côté des Alpes. - De ce côté des Pyrénées. - Mettez-vous de l’autre côté de la table.
  4. (En particulier) Flancs d’un vaisseau, d’un navire, à partir du plat-bord.
    • Mettre un navire sur le côté, pour le caréner, le radouber, etc. - Le navire resta sur le côté jusqu’à la marée montante.
  5. (Au pluriel) Les divers pans, des différentes faces que présente un objet.
    • Sa spécialité consistait à scier les dés et à les piper. Il m'expliqua l'opération, car achetant lui-même l'ivoire, il le débitait en petits cubes dont il forait certains côtés pour les bourrer de plomb, […]. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • On avait sculpté des emblèmes sur les quatre côtés du monument. - Les côtés d’une pyramide.
    • Les trois côtés d’un triangle. - Les côtés d’un carré, d’un polygone, etc.
    • Ce côté de la montagne est plus fertile que celui qui est exposé au vent.
  6. (En particulier) Face d'un objet plat.
    • Les deux côtés d’un tableau, d’une médaille, etc. - Le côté de l’envers; le côté de l’endroit d'une étoffe. - Mettez cette étoffe du beau côté, du bon côté.
  7. (Figuré) Partie de l'aspect d'une personne, d'une œuvre, d'une chose.
    • Il se fait toujours voir, il se montre par le beau côté. - Prendre une chose du bon côté, du mauvais côté.
    • Il voit tout du bon côté. - Il regarde tout par le mauvais côté.
    • Ce n’est là qu’un côté de la question. - On a retourné la question de tous les côtés. - De quelque côté que vous considériez l’affaire, elle vous intéressera.
  8. Endroit, partie quelconque d’une chose.
    • De ce côté-là, de ce côté-ci. - On y peut entrer par deux côtés. - L’effroi se répand de tous côtés, de tout côté. - Ils arrivaient de tous côtés, de deux côtés opposés.
    • Du côté des ennemis, il y eut tant d’hommes tués ; du nôtre il n’y eut que des blessés.
    • Faites tout votre possible : j’agirai de mon côté. - Tout le tort est de votre côté. - Du côté de la fortune, vous n’avez rien à désirer.
  9. Parti.
    • Je ne suis ni d’un côté ni d’un autre. - Je serai de votre côté. - Mettre les rieurs de son côté.
  10. Ligne de parenté.
    • Ils sont parents du côté du père, du côté de la mère. - Le côté paternel. - Le côté maternel.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Passons de l’autre côté. - Mon fils est de l’autre côté.
Voilà le côté faible de cette institution. - Ce système a bien des côtés faibles.
  • Le côté faible d’une personne : Le défaut habituel, la passion dominante d’une personne, ou ce qu’une personne sait le moins par comparaison à ses autres connaissances.
Vous l’avez attaqué par son côté faible. - Je connais, j’ai trouvé son côté faible. - Il a fait de bonnes études, mais le grec est son côté faible.
(Par extension) L’estomac, la poitrine est chez lui le côté faible.
Note : Dans une assemblée délibérante,
  • Le côté droit, le côté gauche : Le côté de la salle qui est à la droite, qui est à la gauche du président. On désigne également par ces expressions les membres de l’assemblée qui siègent à l’un ou à l’autre de ces côtés. On dit plutôt aujourd’hui la droite, la gauche.
Siéger au côté droit.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Paronymes[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]