cote

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : côte, coté, côté

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(~1390) De l’ancien français quote, du latin médiéval quota, du latin quotus (« en quel nombre »), quota pars (« quote-part »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
cote cotes
\kɔt\
Cotes (10) pour dimensions d'un bâtiment.

cote \kɔt\ féminin

  1. Code alphabétique, numéral ou alphanumérique dont on se sert pour classer les pièces d’un procès, d’un inventaire, pour identifier et ranger les livres dans une bibliothèque et les documents dans les archives, etc.
    • Ces pièces sont à la cote D, sous la cote 43.
  2. Appréciation d’un candidat ou d’une personne basée sur une estimation de sa valeur morale ou sociale.
    • Soigner sa cote d’amour.
    • Avoir la cote.
    • Cote de popularité.
  3. (Droit) (Fiscal) Montant d’une cotisation, quote-part imposée à chaque contribuable.
    • Cote mobilière ; cote foncière.
  4. (Finance) (Bourse) Constatation officielle des cours (d’une valeur, d’une monnaie, d’une marchandise) qui se négocient par l’intermédiaire d’agents financiers spécialisés.
    • Quelle est la cote des actions de ce groupe financier à la Bourse ?
    • Ni les capitaux, ni les patronages puissants ne lui avaient manqué au début, et il lui avait suffi de paraître pour être admise aux honneurs de la cote. (Émile Gaboriau, L’Argent des autres , 1874)
  5. (Finance) (Bourse) (Par extension) Tableau indicateur du taux des effets publics, du change, etc.
  6. (Géographie) Évaluation numérale qui sert à exprimer l’élévation au-dessus d’un point altimétrique de référence d’un terrain, d’un cours d’eau, d’un point quelconque.
    • Cote d’altitude.
    • Cote de niveau.
    • En mathématiques et en physique, pour les problèmes dans l'espace, la cote correspond en général à la coordonnée z.
  7. (Mathématiques) (Statistiques) Rapport des probabilités respectives de l’événement et du non-événement.
    • Si la probabilité d’une chose est π(x), sa cote est π(x)/(1 - π(x)).
  8. (Sport) (Hippisme) Tableau qui indique les chances probables qu’a chaque cheval de gagner une course.
  9. (Sport) (Hippisme) (Par extension) Les probabilités de gagner lors de paris effectués lors de compétitions sportives, exprimées sous la forme du rapport des probabilités respectives de gagner et de perdre.
    • Ce jockey monte un cheval dont la cote est de 10 contre 1.
    • La cote de cette équipe de Hockey est très élevée auprès des bookmakers.
  10. (Technique) (Architecture) Dimension indiquée sur le plan d’une pièce.
    • L’abaque figuré ici comprend toutes les valeurs utiles pour n et D ; mais on a limité le graphique aux cotes comprises entre 100 et 200 millimètres pour T et F, valeurs d'ailleurs très usuelles ; […]. (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, p.123)
    • Les éléments d’une cote sont les lignes d’attache, la ligne de cote, les extrémités, la valeur de la dimension et éventuellement, si la place manque, la ligne de repère. (André Chevalier, Guide du dessinateur industriel, Hachette technique, 1993 (isbn 2.01.020789.0))
  11. (Argot polytechnicien) Note, appréciation.

Dérivés[modifier]

Note[modifier]
Le nom commun « cote », lorsqu'il est employé dans les médias imprimés dans l'expression « cote de popularité », est parfois orthographié, de manière fautive, avec un accent circonflexe sur le « o ».
  • Depuis 2012, la côte de popularité de Nicolas Sarkozy a chuté de 15 points. (Commentaire imprimé, en marge de l'extrait sonore des p^ropos de Serge July, dans sa chronique sur RTL Opinions du 6 juillet 2014, titrée « Le retour de Nicolas Sarkozy sera compliqué », consultée le 6 juillet 2014)

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Forme de verbe[modifier]

Conjugaison du verbe coter
Indicatif Présent je cote
il/elle/on cote
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je cote
qu’il/elle/on cote
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
cote

cote \kɔt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de coter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de coter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de coter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de coter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de coter.

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • cote sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin costa → voir côté du côté du père, de la mère. Le côté paternel, maternel.

Nom commun[modifier]

cote \Prononciation ?\ féminin

  1. Degré de parenté.
    • En acquests il n'y a cotte ne ligne, et succedent les fiefs à l'aisné plus prochain de quelque costé ou ligne qu'ils seient parens au trespassé.

Variantes[modifier]

Anagrammes[modifier]


Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
cote
\ˈkot\
cotes
\ˈkots\

cote \ˈkot\

  1. Hutte.

Verbe[modifier]

cote \ˈkot\

  1. (Désuet) Variante de quote (« citer »).

Picard[modifier]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

cote \Prononciation ?\ féminin

  1. (Zoologie) Toison d’une brebis.

Apparentés étymologiques[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Références[modifier]

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I