préserver

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : preserver

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin praeservare.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

préserver /pʁe.zɛʁ.ve/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Garantir quelqu’un ou quelque chose d’un mal qui pourrait lui arriver.
    • L'œuf pondu le vendredi saint préservait de la foudre, mangé il garantissait de la fièvre ou de la rage... Notre œuf de Pâques est certainement un dérivé de ces anciennes coutumes vosgiennes. (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895)
    • Pourtant, il était possible de se préserver des enchantements des sorciers ; dès qu’un sorcier vous avait touché, il fallait le battre à bras raccourcis, en répétant trois fois : « Sorcier, je te rends le mal ». (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • Ce soubassement est intact, […], les parties inférieures du monument sont restées enterrées pendant des siècles et ont été ainsi préservées des mutilations. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Comme toutes les réformes monétaires, la stabilisation de la monnaie allemande a provoqué une crise économique, ou plus exactement, elle n’a pas suffi à en préserver le Reich. (Wilfrid Baumgartner, Le Rentenmark (15 Octobre 1923 - 11 octobre 1924), Les Presses Universitaires de France, 1925 (réimpr. 2e éd. revue), p.117)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]