courant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Courant

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1100) Participe présent de courir ; (1210) pour le substantif ; (1806) pour le sens de « courant électrique ».

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin courant
\ku.ʁɑ̃\
courants
\ku.ʁɑ̃\
Féminin courante
\ku.ʁɑ̃t\
courantes
\ku.ʁɑ̃t\

courant \ku.ʁɑ̃\

  1. Qui court.
  2. (Finance) Qui n’est pas encore .
    • […], un assignat de 500L, 16L 10 sols en petits assignats, un billet à ordre courant par Tavarez aîné de 645L du 21 brumaire an 2, 2 billets consentis par J.B. Lehimas, […]. (Anne Bénard-Oukhemanou, Salomon, Rebecca, Numa, Chevalier et les autres..., Atlantica, 2008, p.26)
    • Un créancier ne peut voter à l’égard d’une réclamation motivée ou garantie par une lettre de change courante ou un billet à ordre qu’il détient, à moins qu’il ne consente à considérer, comme titre de garantie en sa possession, ce qui lui en est dû par toute personne qui en est responsable antérieurement […]. (Loi sur la faillite et l’insolvabilité (L.R.C. (1985), ch. B-3), Canada.)
    • M. le président. — M. le chevalier Wyns propose la suppression du mot : « courants » ajouté au mot : « intérêts. »
      M. le ministre de la justice. — L'honorable chevalier Wyns demande que l'on supprime le mot « courants. » Cependant il ne s'agit ici que des intérêts courants. Les intérêts échus à l'époque où le sursis a été demandé doivent être considérés comme capitalisés et tombent sous l'application du sursis; […].
      (Suite de la discussion des articles du projet de loi sur les banqueroutes, les faillites et les sursis, Sénat, séance du 17 mai 1850, dans les Annales parlementaires de Belgique : Sénat, Bruxelles : Deltombe, 1850, session 1849-1850 - du 13 novembre au 31 mai, p.361)
  3. Qui est présent, actuel, en parlant d’années, de mois, etc.
    • On appelle report la différence qui existe entre le prix de la rente, fin du mois courant, et le prix de la rente fin du mois prochain. (Patrick Kelly, Le cambiste universel, ou traité complet des changes, monnaies, poids et mesures, Paris : chez J. P. Aillaud & chez Bossange frères, 1823, vol.2, p.348)
    • Lorsque le bail est sous seing privé, et qu'il n'a pas de date certaine, ou bien lorsqu'il est verbal, les auteurs distinguent les loyers échus avant l'année courante, le loyer de l'année courante, et l'année à partir de l'année courante. (M. Troplong & M. Spinnael, Le droit civil expliqué suivant l'ordre du code : Des privilèges et hypothèques, Bruxelles : Adolphe Wahlen & Cie, 1840, vol.1, p.109)
  4. Qui est commun, ordinaire.
    • Les affaires courantes de la Caisse, en tant qu’elles ne sont pas expédiées par les employés de la Caisse, pourront, par décision du Conseil d’administration, être confiées à des commissions spéciales. (Statut de la Caisse locale générale de secours en cas de maladie pour l'arrondissement de Metz-campagne - Valable à partir du 1er janvier 1914, § 90, imp. H. Jauch, Metz, 1914, p.44)
    • Il est chargé des affaires courantes.
    • C’est un cas très courant.
  5. Qui a cours.
    • Prix courant, prix des denrées vendues au marché.
    • Acheter des marchandises au prix courant.
    • Monnaie courante, celle qui a un cours légal.
    • Cette muraille a tant de mètres courants.
    • Faire marché au mètre courant.
  6. (Banque) D’usage quotidien.
    • Ouvrir un compte courant dans la banque la plus proche.
  7. (Imprimerie) Qualifie ce qui est mis en haut des pages d’un livre, d’un chapitre, pour indiquer le sujet dont il traite.
    • Titre courant.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
courant courants
\ku.ʁɑ̃\

courant \ku.ʁɑ̃\ masculin

  1. Déplacement ordonné d’un fluide.
    • Quand l'orge est bien germée, on la porte dans une étuve à courant d'air chaud, appelée touraille ; la chaleur arrête immédiatement la germination. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.139)
    • L’acide chlorhydrique est chassé après l’épaillage par un courant d’air chaud également sous pression. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Sous l’influence des courants, des vents, et des variations de température, de formidables pressions se produisent ; le soulèvement et le chevauchement de la glace donnent naissance à des monticules ou « hummocks » qui se présentent en lignes perpendiculaires au sens de pression. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • La mer des Sargasses est formées d’Algues brunes, appelées Sargasses, arrachées aux côtes du Golfe du Mexique et qui sont portées par les courants jusqu’au milieu de l’Atlantique. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 11)
    1. (Spécialement) Fil de l’eau.
      • Suivre le courant.
    2. (En particulier) Canal ou ruisseau qui court.
      • Ce courant d’eau fait tourner plusieurs moulins, fait aller plusieurs machines.
    3. (Marine) Mouvement qui se produit en certains endroits de la mer et de l’estuaire d’un fleuve et qui est indépendant de l’action du vent.
      • Courant marin.
      • Au sud de Malpelo, un fort clapotis m’indiquait que des courants se rencontraient et me faisaient prévoir ma sortie du fort courant Nord qui avait tant retardé ma route. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
      • Les deux dangers à craindre en rapport avec la profondeur d’eau, sont le cabanement (arrière qui plonge) et le salut (étrave qui plonge), le lancement doit se faire à l’étale pour éviter tout courant risquant de porter le navire de travers. (Alain Joubert, La Seine : mémoire d’un fleuve, p. 225, 1994)
  2. (Électricité) (Par ellipse) Courant électrique (passage de l’électricité à travers un conducteur) voire l'intensité d'un courant électrique.
    • Le régime électrolytique employé pour le dessuintage, dégraissage de la laine brute, est un courant de 300 à 350 ampères et de 10/15 volts. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  3. (Figuré) Flux de personnes ou de choses.
    • On pouvait alors déterminer la marche des races dites rouges. Parti des steppes mongoles, un courant humain déferlait en Sibérie, gagnait l’Alaska, envahissait peu à peu l’Amérique du Nord. (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p.15)
  4. Sous-ensemble d’une organisation, d’un parti politique.
    • Il existait en 1914 trois principaux courants de pensée à la S.F.I.O. : le syndicalisme révolutionnaire, le jaurésisme et le guesdisme. Dans l'entre-deux-guerres, deux de ces courants connaissent une éclipse durable, au profit du troisième. (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, p.23)
    • Il y eut aussi un petit courant « pacifiste » en France même, le courant zimmerwaldien, rassemblant des socialistes et des syndicalistes qui rejetaient, pour une part d'entre eux, l'idée révolutionnaire. (Jean-Jacques Becker & ‎Gerd Krumeich, La grande guerre, une histoire franco-allemande, Tallandier, 2014)
  5. Période actuelle.
    • Le cinq, le six, etc., du courant, du mois qui court, du mois actuel.
    • Dans le courant de l’année, du mois, de la semaine, etc., à une époque indéterminée de l’année, du mois, de la semaine.
    • J’irai vous voir dans le courant de la semaine.
    • (Par ellipse) (Bourse)Fin courant.
  6. (Figuré) L’ordinaire, ce qui est usuel.
    • Le courant des affaires, par opposition aux affaires extraordinaires qui peuvent survenir.
    • C’est le courant, c’est le train des affaires.
    • Le courant du monde, La manière ordinaire du monde.
    • Se gouverner selon le courant du monde.
    • Se laisser aller au courant du monde, ou simplement
    • Se laisser aller au courant
  7. (Figuré) Quantité d’affaires que l’on traite ou dont on est chargé.
    • Ce négociant, cet avoué a un bon courant d’affaires.
  8. Ensemble d’idées, d’opinions qui s’emparent du plus grand nombre des esprits et entraînent les autres.
    • Plusieurs fois, des écrivains éloquents crurent qu’ils pourraient déterminer un courant de réaction contre ces doctrines, […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. III, Les préjugés contre la violence, 1908, p. 125)
    • Rien ne résiste aux grands courants de l’opinion.
  9. (Finance) Terme qui court.
    • Je vous abandonnerai tous les arrérages, pourvu que vous me payiez le courant.
    • Je vous remets les arrérages, sans préjudice du courant.

Dérivés[modifier]

Hyponymes[modifier]

Courants marins

Traductions[modifier]

Forme de verbe[modifier]

Conjugaison du verbe courir
Participe Présent courant
Passé

courant \ku.ʁɑ̃\

  1. Participe présent de courir.

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français courant.

Nom commun[modifier]

courant \Prononciation ?\

  1. Gazette, journal.

Variantes[modifier]

Synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]