courant d’air

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Composé de courant et de air.

Locution nominale [modifier]

Singulier Pluriel
courant d’air courants d’air
\ku.ʁɑ̃ d‿ɛʁ\

courant d’air \ku.ʁɑ̃ d‿ɛʁ\ masculin

  1. Se dit du vent lorsque, traversant un espace resserré, il souffle d’une manière continue.
    • Il faisait ce soir-là un froid polaire, les coulisses avec leurs courants d’air étaient glaciales ; tous les histrions se pressaient devant un feu de coke qui flambait dans la cheminée. — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877, chap. 1)
    • Si, en effet, le pankah s’arrête, notre Européen sybarite qui, lui, dort à poings fermés, est bientôt en transpiration, et quand le boy, réveillé ou remplacé, reprendra sa besogne, une bronchite, voire une pleurésie, descendra sur l’aile du bienfaisant courant d’air. — (Paul Bonnetain, L’Extrême-Orient, Quantin, 1887, p. 559)
    • Une poudre de riz doit avoir diverses qualités : la première est d’être composée de substances qui n’abîment pas la peau ; la seconde de ne pas s’envoler au moindre courant d’air. — (Marcel Hegelbacher, La Parfumerie et la Savonnerie, 1924, p. 118)
  2. (Figuré) (Domaine des idées et des sentiments) Mouvement qui influence, qui emporte.
    • Il lui est venu là, des profondeurs de la vie nationale, un grand courant d’air vivifiant qui a balayé bien des miasmes théoriques et bien des maladies inoculées par la littérature. — (Charles Wagner, Jeunesse, Fischbacher, 1892, p. 111)
    • Les soupirants ? Ils l’ennuyaient, et pourtant c’est l’eau de jouvence d’une femme. Mais, à présent, elle était submergée par la peur, se sentait sans protection dans un courant d’air mortel. — (Dominique Desanti, Les Clés d’Elsa, Ramsay, 1983, p. 144)

Synonymes[modifier]

Quasi-synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]