corde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : cordé

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin corda, variante de chorda, signifiant proprement « boyau », puis « corde » en général.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
corde cordes
/kɔʁd/
Une corde. (1)

corde /kɔʁd/ féminin

  1. Tortis fait ordinairement de chanvre et quelquefois de coton, de laine, de soie, d’écorce d’arbres, de poil, de crin, de jonc et d’autres matières pliantes et flexibles.
    • Camus […], se saisit de la corde au bout de laquelle Blanchette bêlante, la queue animée d’un perpétuel frétillement, attendait qu’on se mit en route. (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Une corde, munie d’une sorte de ralingue, avait été lancée par-dessus le vide et s’était accrochée à un fragment de garde-fou. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 370, Mercure de France, 1921)
  2. Câble tendu en l’air et attaché par les deux bouts, sur lequel certains bateleurs dansent.
    • Aller voir les danseurs de corde.
    • Danser sur la corde raide, exécuter des pas mesurés et des tours de force sur une corde tendue. (Figuré) Se trouver dans une situation embarrassante, incertaine, où l’on court risque à tout moment de succomber.
  3. (Par métonymie) Supplice de la potence.
    • Cela mérite la corde.
    • (Proverbial) Il ne faut point parler de corde dans la maison d’un pendu, il ne faut pas parler de certaines choses qui peuvent être reprochées à ceux devant qui l’on parle.
    • (Figuré) Un homme de sac et de corde, scélérat qui mérite d’être noyé ou pendu.
    • La corde au cou, Avec une corde de potence autour du cou.
    • Se mettre la corde au cou, se mettre soi-même dans une situation de dépendance.
  4. Tortis de chanvre, de crin, ou d’autres matières, dont on garnit les ares et les arbalètes pour les bander.
    • Mettre une corde à un arc.
    • Quand la corde est trop tendue, elle se rompt.
    • Avoir plusieurs cordes, plus d’une corde à son arc, Avoir plusieurs moyens pour parvenir à son but, à ses fins.
  5. (Musique) Fil de boyau ou de métal, etc., que l’on tend sur certains instruments de musique et que l’on fait résonner avec les doigts, ou avec un archet, ou avec des touches, etc.
    • A droite du piano, le violoncelliste émergeait de la fosse, la tête appuyée contre la crosse de son instrument dont il pinçait les cordes en regardant fixement devant lui. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
    • La lyre, la harpe, la guitare, la mandoline, le violon, l’alto, la basse, la contrebasse, le piano, etc., sont des instruments à cordes.
    • Pincer la corde.
    • Flatter la corde, La toucher doucement, avec délicatesse.
    • (Figuré) Toucher la corde sensible, parler de ce qui intéresse le plus vivement une personne, de ce qui lui fait le plus de peine ou de plaisir.
    1. (Par métonymie) Instrument à cordes.
      • Les cordes de l’orchestre.
  6. (Anatomie) Ligament inférieurs de la glotte, producteur du son de la voix.
    • Cordes vocales.
  7. (Par extension) Note, son.
    • La quinte a cinq cordes.
    • La voix de ce chanteur est belle dans les cordes élevées.
    1. Accord.
      • Corde fondamentale.
  8. (Géométrie) Segment joignant les deux extrémités d’un arc, en particulier d’un arc de cercle.
    • Toute corde partage le cercle en deux parties, égales ou inégales en surface, qui se nomment segments.
  9. Fils dont le drap est tissu.
    • Son habit est tout râpé, il montre la corde, il est usé jusqu’à la corde.
    • (Figuré) Cet homme montre la corde, il fait voir qu’il en est aux expédients, à ses dernières ressources.
    • (Figuré) Cela est usé jusqu’à la corde, se dit d’une ruse, d’une plaisanterie, d’un argument, etc., qui ont été si souvent employés que tout le monde les connaît.
  10. (Vieilli) (Métrologie) Quantité de bois à brûler, qu’on mesurait autrefois avec une corde, et qui, à Paris, équivalait à 3,8 stères.
    • Cent cordes de bois.
    • Ici, le bois se compte par cordes, dont l'unité de mesure peut varier d'un canton à l'autre, une corde, aux Crozets, vaut quatre stères. (Jean-Baptiste Harang, Nos cœurs vaillants, Paris, Grasset, 2010, p. 70)
  11. (Gymnastique) Un des cinq engins utilisés en gymnastique rythmique.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe corder
Indicatif Présent je corde
il/elle/on corde
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je corde
qu’il/elle/on corde
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
corde

corde /kɔʁd/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de corder.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de corder.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de corder.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de corder.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de corder.

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Italien[modifier | modifier le wikicode]

Forme de nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
corda
/'kor.da/
corde
/'kor.de/

corde /ˈkor.de/ féminin

  1. Pluriel de corda.

Latin[modifier | modifier le wikicode]

Forme de nom commun[modifier | modifier le wikicode]

corde

  1. Ablatif singulier de cor.