soue

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français sou, seut, du bas-latin salique sotem, sutem, du gaulois *suteg- (« toit à porc »), forme composée de succos « cochon » (cf. breton houc'h) et tegia « maison » (cf. breton ti, irlandais teach) → voir sus, tego et tectum en latin.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
soue soues
\su\
Une soue.

soue \su\ féminin

  1. Abri dans lequel on élevait quelques porcs ; porcherie.
    • À l’odeur aussi, une odeur à faire vomir, on se serait cru dans une soue. — (Takiji Kobayashi, Le Bateau-usine, traduit par Evelyne Lesigne-Audoly, édition Yago, 1929, page 10)
    • Une fin d’après-midi, on passa devant la soue du cochon sans lui donner à manger. Il gueulait d’ailleurs comme à son habitude réclamant son dû. — (Blog, 2007)
    • J'ai pas confiance en vous, misérables petits porcs. Aussitôt sortis de vos soues, vous avez plus rien dans le ventre. — (J. R. R. Tolkien (trad. D. Lauzon), Le Seigneur des anneaux, t. 2 : Les Deux Tours, chap. 3 : « Les Uruk-hai », 2015)

Traductions[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

soue \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de seuwe.

Références[modifier le wikicode]

Angevin[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

soue \Prononciation ?\

  1. Troisième personne du singulier du passé simple du verbe signifiant « suer ».

Références[modifier le wikicode]

  • Anatole Boucherie, Le dialecte poitevin au XIIIe siècle, Pédone-Lauriel, 1873, 388 p., p. xiv