bander

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Verbe 1 et 2) : du vieux haut allemand binda (« attacher »).
(Verbe 3) : probablement issu de l’occitan bandar (« griser, saouler, exaspérer »).

Verbe 1[modifier]

Un infirmier militaire bande (1) un grand brûlé.

bander \bɑ̃.de\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se bander)

  1. Lier et serrer avec un bandage.
    • Bander une plaie.
    • Bander le front d’un malade.
  2. Couvrir les yeux d’un bandeau.
    • Bander les yeux du soldat qu’on va fusiller.
    • Se bander les yeux.
    • Il faut bien bander le colin-maillard, pour qu’il ne voie rien.

Traductions[modifier]

Verbe 2[modifier]

bander \bɑ̃.de\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se bander)

Bander un arc. (1)
  1. Raidir un arc, un muscle ; tendre.
    • Sur la plage, il banda ses muscles pour impressionner les filles.
    • Bander un ressort.
  2. (Vulgaire) Avoir une érection du pénis.
  3. (Architecture) Poser les pierres d’une voûte.
  4. (Vieilli) Être tendu.
    • Cette corde bande trop.
  5. (Pronominal) Se tendre, se raidir.
    • Malgré-moi, tous les muscles de mon corps se bandaient inutilement pour m’arracher à l’étouffement. (Henri Alleg, La Question, 1957)

Verbe 3[modifier]

bander \bɑ̃.de\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se bander)

  1. (Familier) (Occitanie) Exaspérer, gonfler.
    • tu commences à me bander à me prendre de haut avec tes reflexions du style « généralité de fonctionnaire », « corporatisme à outrance », etc.
      Si tu ne supportes pas qu’on te démontre que tu as tort il ne faut pas venir ici !
      (D’après forum-auto.com)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]