poser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin pausare (« cesser »). L’intermédiaire se trouve dans l’emploi qu’on en faisait dans les épitaphes chrétiennes : hic pausat in pace ingenua — (Inscriptions chrétiennes par Le Blant, 3e livre p. 373, fin du IVe siècle).
Il y a eu confusion entre pausare et le verbe ponere (« poser », « mettre »), qui a évolué en pondre : tous les composés de ponere ont adopté une forme en -poser : antéposer, apposer, déposer, disposer, exposer, imposer, interposer, opposer, préposer, proposer, supposer, superposer, transposer. En témoignent, pour chacun d’eux, un dérivé nominal en -ition (exposition, proposition, etc.) alors qu'on attendrait une forme en -ation pour un verbe latin en -are et français en -er.
Une seule exception à cette règle : reposer qui hérite des deux verbes latins deux sens : (« faire une pause ») (déverbal : repos) et (« poser à nouveau »).

Verbe [modifier]

poser \po.ze\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se poser)

  1. Placer, mettre sur quelque chose.
    • Ils avaient retiré leur tunique, posé leur épée à terre, et ils s’acharnaient superbement à la besogne. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 349 de l’éd. de 1921)
    • Moins l’habit et la cornette, c’est une sœur de la charité qui pose des ventouses, des cataplasmes, applique des sinapismes, masse les rhumatisants, ensevelit les morts. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Poser les armes, mettre les armes bas, se rendre.
    • Menacé d’encerclement, ce régiment dut poser les armes.
  2. (Figuré) Abandonner une chose.
    • Poser les armes, Faire la paix ou une trêve.
    • Les deux partis ont posé les armes.
  3. Mettre dans le lieu, dans la situation convenable, placer.
    • Poser des rideaux, des sonnettes, des tableaux.
    • Poser une figure, poser un modèle, poser le modèle, placer une figure, un modèle dans l’attitude la plus favorable.
    • Poser un corps de garde, poser des gardes, des sentinelles, les placer en quelque endroit.
  4. (Architecture) Mettre, fixer une pierre, une poutre, une colonne, une statue, etc., à la place qu’elle doit occuper.
    • Poser une pierre.
    • Poser la première pierre d’une église.
    • Poser une statue sur un piédestal.
    • Poser une pièce de charpente.
    • Poser les fondements d’un édifice.
    • Poser à sec, Construire sans mortier.
    • Poser à cru, élever sans fondation une charpente, un pilier, un étai.
    • Poser de chant, Placer sur la face la plus étroite une pierre, une brique, une pièce de bois, etc.; et dans le sens contraire,
    • Poser de plat.
  5. (Figuré) Établir.
    • Poser un principe.
    • Poser pour principe.
    • Poser en principe.
    • Poser comme une vérité incontestable que….
    • Je pose cela comme un fait certain, comme une chose de fait.
    • Poser une question, la fixer, la préciser.
  6. Adresser, en parlant d'une question.
    • L’incrédulité de Bert était ébranlée. Il posait des questions, et le soldat y répondait complaisamment. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 24 de l’éd. de 1921)
  7. Mettre en bonne place, en valeur, en crédit.
    • Ce livre l’a posé.
    • Une bonne plaidoirie a enfin posé cet avocat.
  8. (Mathématiques) il se dit en parlant des chiffres qu’on écrit dans une opération, par opposition à Retenir.
    • 8 et 9 font 17; je pose 7 et retiens 1.
  9. (Musique) Attaquer un son avec fermeté et sûreté et le maintenir pendant toute la durée de la note.
    • Il sait bien poser un son.
    • Il pose bien, il pose mal sa voix.
    • Une voix bien posée.
  10. (Intransitif) Être posé ou appuyé sur quelque chose ; porter sur quelque chose.
    • Une poutre qui ne pose pas assez sur le mur.
    • Poser à faux.
    • Je te dirai la terre.
      Tes pieds posent sur elle et, quand tu en auras tiré le suc de tes jours, à son tour elle posera sur toi.
      — (Maurice Bedel, Traité du plaisir, 1945)
  11. (Intransitif) Prendre une certaine attitude pour se faire peindre, pour se faire photographier.
    • […] ; réellement, ils venaient se rincer l’œil car Paul faisait poser des modèles féminins, souvent de toute beauté, dans le plus simple appareil. — (Philippe Durant, Belmondo, Robert Laffont, 1993)
  12. (Intransitif) (Figuré) Étudier ses attitudes, ses gestes, ses regards, son langage, pour produire de l’effet.
    • Cet homme ne cesse pas de poser.
  13. (Pronominal) Se placer.
  14. (Pronominal) (En particulier) Se percher, en parlant des oiseaux.
    • L’oiseau est venu se poser sur le sommet de l’arbre, sur le faîte du toit.
  15. (Pronominal) (Figuré) Se donner une position, une situation, une attitude.
    • Se bien poser, se poser avantageusement dans le monde, s’y faire une position honorable, avantageuse.
    • Dès ses débuts il s’est bien posé au barreau.
  16. (Pronominal) Prendre un rôle, s’en donner l’apparence.
    • Ce conflit dynastique dégénérerait en guerre européenne. C’est pourquoi Dubois se pose en apôtre de la paix. — (Évelyne Lever, La diplomatie secrète du mystérieux abbé Dubois, dans Marianne (magazine) n° 765, 17 décembre 2011)
Note[modifier]
  1. Construction intransitive correcte, mais rare : poser pour … (comme : passer pour …)
    • Tout en ménageant les conservateurs, il pose pour le républicain. — (Gustave Flaubert, Le candidat, acte II, scène VI ; Œuvres de Gustave Flaubert, tome XIII: théâtre, éditions Rencontre, Lausanne, 1965, p. 413)
    • Au reste, je ne veux pas poser pour le sceptique. — (Émile Mendel et Cordier, La bête noire, acte unique, scène 2, dans : Théâtre de campagne, septième série ; Librairie Ollendorff, Paris, 1881, page 182.)
  2. Même construction avec une qualité abstraite :
    • Au bal, ce fat pose pour l’élégance
      Et fume, hélas ! sa pipe quand il sort ;
      Ce médecin pose pour la science,
      C’est le meilleur pourvoyeur de la mort.
      Ce financier pose pour la richesse,
      Quand à Clichy se meuble son logis ;
      […]
      — (Jacques Brasdor, Le far-niente, Par la Ville, Masques et visages ; Imprimerie Émile Voitelain et Cie, Paris, 1869, page 51.)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

 (traductions à préciser ou à vérifier)

Prononciation[modifier]

  • France : écouter « poser [po.ze] »

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
poser
\ˈpoʊ.zɚ\
posers
\ˈpoʊ.zɚz\

poser

  1. (Arts) Poseur, modèle qui pose.

Tchèque[modifier]

Forme de verbe [modifier]

poser \posɛr\

  1. Deuxième personne du singulier de l’impératif de posrat.