chiffre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : chiffré

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De l’arabe صفر, ṣifr (« vide »), par l’intermédiaire du latin médiéval cifra (« zéro »). Sans doute la même racine que arabe صفراء, ṣafra (« jaune »), couleur du désert vide.
Le mot est importé en Occident au Moyen Âge en même temps que ce concept mathématique révolutionnaire qu’est le zéro (qu’il désigne tout d’abord) ainsi qu’avec la numérotation dite « arabe » qui remplacera progressivement l’antique notation romaine à base de lettres capitales. Par métonymie, chiffre finit par désigner tous les chiffres arabes.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chiffre chiffres
/ʃifʁ/

chiffre /ʃifʁ/ masculin

  1. Un chiffre est un symbole utilisé pour écrire les nombres. Par analogie avec les mots, on peut dire que les chiffres constituent l’alphabet des nombres.
    • Sur deux sièges contigus sont assis Fulk Ephrinell et miss Horatia Bluett. Ils causent en crayonnant des chiffres. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.6)
    • Les chiffres usuels sont : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 (en base 10).
    • Écrire une date en chiffres.
    • Les chiffres romains sont figurés par les lettres dites latines ayant une valeur numérique.
    • Une croissance à deux chiffres. – Une croissance de 10% ou plus.
  2. (Familier) Tout nombre.
    • Ainsi leurs 1,800 liv. assignats n’étaient prises qu’au taux de deux cents capitaux pour un, et encore fallait-il que ce fussent des assignats de 100 liv. et au-dessous, ceux d’un chiffre supérieur ayant cessé absolument d’avoir cours depuis le 23 prairial. (B. Ernouf, Le Moniteur universel : Le Moniteur pendant la Révolution, dans la Revue contemporaine, V.77, p.374, 1864)
    • Il s’agit ici des combattants seulement ; mais il faut ajouter à ce chiffre les servants, les ouvriers qu’il fallait avoir en grand nombre pour soutenir un siège : soit au moins le double des combattants. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Le 5 mars 1911, eut lieu le recensement qui donna à Bourg-la-Reine le chiffre de 5 072 habitants. (Paul Lieutier, Bourg-la-Reine. Essai d'histoire locale, Paris, Librairie Letouzey et Ané, 1914, p.222)
    • L’effectif de la brigade n'avait pas varié : il s'était maintenu au chiffre de 6.000 hommes, grâce à l'apport régulier des dépôts. (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.90)
    • On vient de publier la statistique de la natalité française pendant l'année dernière. Les chiffres baissent d’année en année. (Pierre Louÿs, Liberté pour l'amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
  3. Manière secrète d’écrire par le moyen de certains caractères numériques ou de lettres dont on est convenu avec ceux à qui l’on écrit.
    • Écrire en chiffre. Avoir le secret du chiffre.
    • La clef du chiffre est l’alphabet ou le vocabulaire dont on est convenu et qui sert à chiffrer les dépêches secrètes.
  4. (En particulier) (Militaire) Code secret pour la transmission des dépêches militaires.
    • […] ; la guerre sommeillait. J’étais autant adapté à cette vie qu'un adjudant-chef. Je connaissais l'ordre des rapports, le style militaire, le chiffre, et enfin toutes les parties du métier de scribe aux armées. (Alain, Souvenirs de guerre, p.233, Hartmann, 1937)
  5. (Par extension) Service d'une armée ou d'une ambassade chargée de coder les dépêches.
    • Le chiffre est le bureau du ministère des affaires étrangères où l’on déchiffre les dépêches secrètes.
  6. Arrangement de deux ou de plusieurs lettres initiales de noms, entrelacées l’une dans l’autre.
    • Ma chère madame Blidot, vous prendrez celle qui vous est destinée, et qui ne peut aller à personne, ajouta-t-il, voyant qu’elle faisait le geste de refuser, parce que le chiffre de chacun est gravé sur toutes les montres. (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange-Gardien, 1888)
    • Ils gravèrent leur chiffre sur l’écorce des arbres.
  7. (Musique) Se dit des signes numériques placés au-dessus ou au-dessous des notes de la basse pour indiquer les accords qu’elles doivent porter.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chiffre chiffres
/ʃifʁ/

chiffre /ʃifʁ/ masculin

Un chiffre.
Un chiffre.
  1. (Zoologie) Un insecte lépidoptère (papillon) de la famille des nymphalidés, dont les ailes sont de couleur orangé vif, ornementé de taches et de traits.
    • La chenille du chiffre se nourrit sur les violettes.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

  • Chiffre

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

(certaines traductions et certains termes peuvent être au pluriel)

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe chiffrer
Indicatif Présent je chiffre
il/elle/on chiffre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je chiffre
qu’il/elle/on chiffre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
chiffre

chiffre /ʃifʁ/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de chiffrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de chiffrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de chiffrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de chiffrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l'impératif de chiffrer.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

chiffre /Prononciation ?/ masculin

  1. Variante de chifre.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle chiffre 1881, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg