adresser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(début du XVe siècle) Composé d’a- et de dresser. (XIIe siècle) adrecier. Signifie « dresser, redresser, diriger » en ancien français et jusqu’au XVIIe siècle.

Verbe [modifier]

adresser \a.dʁɛ.se\ ou \a.dʁe.se\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’adresser)

  1. Envoyer directement à une personne, en un lieu.
    • J’implorai avec ferveur la belle image de la Vierge coloriée à laquelle, tous les soirs, avant de me coucher, j’adressais ma prière : […] — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • En ouvrant la séance, M. Hibon, président sortant, adresse ses remerciements pour le grand honneur, qui, dit-il, fut fait à un amateur de présider les travaux de la Société en 1936, puis il prie M. Allorge de lui succéder au fauteuil présidentiel. — (Bulletin de la Société botanique de France, tome 84, page 1, séance du 8 janvier 1937)
    • L’empressement des envoyés des puissances pour venir adresser leurs félicitations à la cour des Tuileries avait été extrême. — (Albert Mansfeld, Napoléon III, Paris, 1861, vol.2, p. 301)
    • Vous adresserez vos lettres à un tel, pour qu’il me les fasse tenir. — Le paquet vous est adressé, mais il doit s’y trouver une lettre pour moi.
    • Vous m’avez adressé un homme qui n’a pu me rendre raison de rien.
    • Il m’a adressé à un excellent ouvrier.
    • Adresser des vœux, une question, une demande.
  2. (Intransitif) (Rare) Toucher droit où l’on vise.
    • Adresser au but. Vous avez bien adressé, vous avez mal adressé.
  3. (Pronominal) Aller trouver directement quelqu’un, avoir recours à ses services, soit de vive voix, soit par écrit.
    • Dis-donc, Rosalie, s’écrie-t-il en s’adressant à sa femme, grosse personne blonde, molle et tavelée. — (Octave Mirbeau, Notes de voyage, dans La Vache tachetée, 1918)
    • La prière, c’est […] une sorte de tapage doublé de flagornerie. Ainsi en jugent […] les rationalistes qui affirment que rien n’est aussi absurde que de s’adresser à un Dieu immuable pour lui demander de bouleverser les lois de son univers en notre faveur. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 248)
    • Le succès lui venant du public des galeries, c’était à lui qu’elle s’adressait. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Je m’adresse à vous comme à la seule personne de qui je puisse attendre quelque secours.
  4. (Informatique) Viser une partie (une adresse) de la mémoire vive d’un ordinateur.

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

Danois[modifier]

Forme de nom commun [modifier]

Commun Singulier Pluriel
Indéfini adresse adresser
Défini adressen adresserne

adresser \Prononciation ?\ commun

  1. Pluriel indéfini de adresse.