bandeau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Mot dérivé de bande avec le suffixe -eau.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
bandeau bandeaux
\bɑ̃.do\

bandeau \bɑ̃.do\ masculin

  1. Bande qui sert à ceindre le front et la tête.
    • Les uns ont de petits bandeaux sur le front ; les autres une manière de toupet à la Benjamin Constant. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.35)
    • Le bandeau royal, Le diadème dont anciennement les rois se ceignaient la tête.
    • Ceindre le bandeau royal.
  2. Bande, ou d’un morceau d’étoffe en plusieurs doubles, qu’on met sur les yeux de quelqu’un pour l’empêcher de voir.
    • Mettre un bandeau à quelqu’un, sur les yeux de quelqu’un.
    • Un épais bandeau.
    • Les peintres et les poètes représentent l’Amour avec un bandeau sur les yeux.
  3. (Figuré) Espèce d’aveuglement moral qui naît d’une passion, d’une prévention, ou d’ignorance.
    • Avoir un bandeau sur les yeux.
    • Arracher le bandeau, faire tomber le bandeau de dessus les yeux de quelqu’un.
  4. (Architecture) Plate-bande unie, en saillie sur le nu du mur autour d’une baie de porte ou de fenêtre, destinée à tenir lieu de chambranle.
  5. (Typographie) Vignette gravée, en forme de frise, en tête de chapitre.
  6. (Journalisme) Partie placée en haut d’une page de une, occupant généralement toute la largeur du journal.

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]