castor

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Castor

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiie siècle) Du latin castor emprunté au grec ancien κάστωρ, kástôr de même sens ; castor a éliminé bièvre en moyen français.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
castor castors
/kas.tɔʁ/

castor /kas.tɔʁ/ masculin

Deux castors en action.
Un castor commun (Castor fiber).
  1. (Zoologie) Quadrupède mammifère rongeur semi-aquatique à queue plate, qui habite ordinairement dans les lieux aquatiques.
    • Les castors se sont réfugiés par petits détachements sur les rives des plus lointaines rivières. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • Les castors avaient intercepté non seulement le cours de la rivière, au moyen de leur communauté industrieuse, mais encore tous les ruisseaux qui s’y jettent avaient leur cours arrêté, de manière à transformer le sol environnant en un vaste marais. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Le castor fournit un pelage duveteux, très fin avec de longs poils brillants. C’est une matière textile de luxe qui vient de Sibérie ou du centre de l’Amérique. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Par métonymie) Sa fourrure.
    • Un manteau en castor.
  3. (Argot des Gadz’Arts) Élève des classes préparatoires au concours des Écoles d'Arts et Métiers
Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien occitan[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin castor.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

castor masculin

  1. (Zoologie) Castor.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838-1844

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin castor.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
castor
/Prononciation ?/
castors
/Prononciation ?/

castor

  1. Castor, fourrure du castor → voir beaver pour l’animal.

Latin[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du grec ancien κάστωρ, kástôr.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif castor castorēs
Vocatif castor castorēs
Accusatif castorem castorēs
Génitif castoris castorum
Datif castorī castoribus
Ablatif castorĕ castoribus

castor /Prononciation ?/ masculin

  1. Castor.
    • spectabili naturae potentia, in iis quoque, quibus et in terris victus est, sicut fibris, quos castoras vocant et castorea testes eorum. amputari hos ab ipsis, cum capiantur, negat Sextius diligentissimus medicinae, quin immo parvos esse substrictosque et adhaerentes spinae, nec adimi sine vita animalis posse ; adulterari autem renibus eiusdem, qui sint grandes, cum veri testes parvi admodum reperiantur. praeterea ne vesicas quidem esse, cum sint geminae, quod nulli animalium ; in iis folliculis inveniri liquorem et adservari sale. (Pline, Naturalis Historia, livre 32)
      Il faut admirer encore la puissance de la nature dans les animaux qui vivent sur la terre et dans l'eau. Tels sont les bièvres, qu'on appèle castors ; leurs testicules portent le nom de castoréum. Sextius, auteur très exact en matière médicale, assure que ces animaux, quand on les prend, ne se coupent pas les testicules. Il ajoute que ces organes sont petits, resserrés et adhérents à l'épine, et qu'on ne peut les enlever sans donner la mort à l'animal ; qu'on falsifie le castoréum avec les reins du castor, qui sont gros, tandis que les vrais testicules sont très petits ; qu'en outre il ne faut pas les confondre avec deux vésicules qu'on ne voit chez aucun autre animal ; que dans ces vésicules se trouve une liqueur que l'on conserve en la salant. (traduction)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Portugais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin castor.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

castor /Prononciation ?/ masculin

  1. Castor.