roseau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Roseau

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’ancien français rosel, diminutif de raus, rauche, du latin tardif rausum (attesté au IXe siècle), du gotique raus [1], apparenté au moyen néerlandais roesdommel, aussi attesté dans la toponymie du Nord de la France : Rosel, Rosiere et Roubaix (d'un ancien Rosbais). S'apparente, par alternance consonantique, au néerlandais roer, à l'allemand Rohr, à l'islandais reyr.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
roseau roseaux
\ʁɔ.zo\

roseau \ʁɔ.zo\ masculin

  1. (Botanique) (Courant) Nom courant du phragmite (Phragmites australis).
    • […]; le sol s'affaisse en s’asséchant. Pour l'affermir, il faut d'abord brûler les choins, massettes, roseaux, et, pour cela, tenir le marais le plus à sec possible, […]. (François Rozier, Cours complet d'agriculture ou Dictionnaire universel d'agriculture, t.11, 1805, p.480)
    • SÉBASTIEN : Ariel, écoute-moi. Le monde humain, c’est la pagaille.
      La vie sous la mer, c’est bien mieux que la vie qu’ils ont sur la terre.
      Le roseau est toujours plus vert dans le marais d’à côté
      Toi, t'aimerais bien vivre sur terre, bonjour la calamité !
      (La Petite Sirène, 1989)
  2. (Botanique) (Courant) Nom d’autres plantes, d’aspect et d’écologie (plantes sociales) similaires.
  3. (Par extension) Calame
    • Le peintre oriental y avait tracé d’un roseau exact et sobre, avec un réalisme qui n’oubliait rien, une jeune demoiselle nue… (Pierre Louÿs, Les Aventures du roi Pausole, 1901)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « roseau [ʁo.zo] »

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]