sphinx

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Sphinx

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIe siècle)[1] Via le latin sphinx, du grec ancien Σφίγξ, Sphínx.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier et pluriel
sphinx
\sfɛ̃ks\

sphinx \sfɛ̃ks\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (Mythologie)
    1. (Mythologie égyptienne) Monstre ayant une tête humaine et un corps de lion.
      Le sphinx de Gizeh, en Égypte
      • Le sphinx de Gizeh.
      • Ton père fut un sphinx et ta mère une nuit. — (Apollinaire, Le Larron, in Alcools, 1913)
    2. (Mythologie grecque) Monstre ayant la tête et les seins d’une femme, le corps d’un lion et les ailes d’un aigle.
  2. (Sculpture) Figure qui a une tête et la poitrine d’une femme sur le corps d’un lion. Les sphinx sont représentés couchés sur le ventre, les pattes de devant étendues, et la tête droite.
    • Là, tout à coup, pour la première fois, dans un réduit obscur, une crypte, une sorte de cave, nous découvrîmes le sphinx. À Giseh, depuis 4 500 ans, le sphinx a quelque chose à dire. — (Robert Carré, Le sphinx et l’homme : essai contributif à l’élucidation d’un mythe, 1974)
  3. (Par métonymie) (Art) Figure fantastique s’inspirant de l’art égyptien à la mode au XIXe siècle.
    • C’étaient toutes ses anciennes lettres. […] Elle les avait enfermées dans un secrétaire d’acajou portant à ses angles des sphinx de cuivre. — (Maupassant, Une Vie, 1883)
  4. (Figuré) Personne dissimulée, énigmatique impénétrable et cruelle, souvent membre des sphères de la politique ; par allusion au Sphinx de la légende d’Œdipe, qui proposait des énigmes aux passants, lesquels ne pouvant jamais répondre, payaient leur embarras de leur vie.
    • Rastignac ne pouvait donc pas demeurer longtemps sous le feu des batteries de Vautrin sans savoir si cet homme était son ami ou son ennemi. De moment en moment, il lui semblait que ce singulier personnage pénétrait ses passions et lisait dans son cœur, tandis que chez lui tout était si bien clos qu’il semblait avoir la profondeur immobile d’un sphinx qui sait, voit tout, et ne dit rien. — (Balzac, Le Père Goriot, 1835)
    • Ces réflexions traversèrent rapidement mon esprit, pendant que l’étrange personnage se taisait, absorbé et comme retiré en lui-même. Je le considérais avec un effroi mélangé d’intérêt, et sans doute, ainsi qu’Œdipe considérait le Sphinx. — (Verne, Vingt mille lieues sous les mers, 1870)
    • Cette fille, qui me paraissait plus sphinx, à elle seule, que tous les Sphinx dont l’image se multipliait autour de moi, dans cet appartement Empire. — (Barbey d’Aurevilly, Le Rideau cramoisi, in Les Diaboliques, 1874)
  5. (Figuré) Symbole du mystère, de l’impénétrable. Situation angoissante comme le défilé où le Sphinx de Thèbes (en Grèce) arrêtait les voyageurs pour leur poser des questions mortelles.
    • Gauvain voyait dans l’ombre le sinistre sourire du sphinx.
      Cette situation était une sorte de carrefour redoutable où les vérités combattantes venaient aboutir et se confronter, et où se regardaient fixement les trois idées suprêmes de l’homme, l’humanité, la famille, la patrie.
      — (Hugo, Quatre-vingt-treize, 1874)
    • L’Ivrognerie est un Sphinx toujours pénétré, qui s’en console en allant se soûler avec ses Œdipes. — (Bloy, Le Désespéré, 1887)
  6. Personne qui s’amuse à poser des questions compliquées pour embarrasser son interlocuteur.
  7. (Spécialement) Auteur de grilles de mots croisés, à cause de l’habitude de proposer des définitions en forme d’énigme.
    • Avant de devenir un « sphinx » l’auteur de mots croisés, a dû être d’abord un « œdipe » et apprendre à répondre aux énigmes. — (Raphaël Brossart, « La croix et le mot », dans Littoral, n° 18, Éditions ERES, janvier 1986, p. 98)
    • Les mots croisés, c’est une passion que j’ai d’abord eue comme œdipe. Je pose le stylo, il se marre. Oui, dans les années 1930, on appelait œdipe celui qui résolvait les grilles et sphinx celui qui les composait.
      — Au début, je faisais l’œdipe, et puis j’ai fait le sphinx, avec des dictionnaires spécialisés. C’est difficile... Une bonne définition doit être évidente quand on a trouvé, et obscure tant qu’on n’a pas trouvé.
      — (Georges Perec, Entretiens et conférences: 1965-1978, vol. 1, mis en ordre par Dominique Bertelli & Mireille Ribière, Éditions Joseph K., 2003, p. 265)
  8. (Zoologie) Variante de sphynx.
    Chat sphinx (sens 8)
    • Au-delà du téléphone, je sentis les larmes couler sur ses joues tandis qu’il me parlait de son chat, son chat sphinx. La vie était bizarre. Alors que Max semblait avoir enfin trouvé le bonheur, son seul compagnon, ce qu’il aimait par-dessus tout, était en train de partir. — (Jean-Michel Le Boulanger, Entre les pages…, TheBookEdition, 2010, Seconde édition, page 147)
  9. (Entomologie) Papillon de nuit surtout crépusculaire de la famille des sphingidés qui a le corps gros, les yeux grands et les ailes horizontales, longues et étroites, ornées de couleurs vives et variées.
    Un sphinx du troène (sens 9)
    • Ce sphinx a beaucoup de ressemblance avec le Fuciforme, mais il en diffère par les caractères suivans : la bande du milieu de l’abdomen est mélangée de noir et de verdâtre ; […] ; les premières ailes ne présentent pas de taches près du milieu de la côte, et la cellule de leur base n’est pas divisée par une nervure.
      On trouve ce sphinx aux environs de Paris, dans les mois de mai et de juin.
      — (Hippolyte Lucas, Histoire naturelle des lépidoptères d’Europe, p. 109, 1834)
    • Une fenêtre, au revers de la maison de ferme, est ouverte, éclairée : la ronde des moustiques et des sphinx tournoie autour d’une lampe Pigeon qui file. — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 63.)
    • Il y eut la capture des papillons, des sphinx à deux queues et aux grandes ailes blanches bordées de bleu, qui laissaient sur mes doigts une poudre d’argent. — (Marcel Pagnol, La gloire de mon père, 1957, collection Le Livre de Poche, page 178.)
  10. (Héraldique) Meuble représentant le monstre du même nom dans les armoiries. Sa représentation varie entre le sphinx grec et l’égyptien (l’origine n’était jamais précisée) et aboutit souvent à un mélange des deux. La version égyptienne est généralement représentée sans ailes et couchée, parfois sur une tablette. La version grecque est plutôt représentée assise. Suivant les auteurs, des précisions sont ajoutées dans le blasonnement pour indiquer à quel type de sphinx on fait référence.
    Armoiries avec un sphinx grec (sens héraldique a)
Armoiries avec un sphinx égyptien (sens héraldique b)
    1. Sphinx grec en héraldique :
      • De sinople au sphinx ailé d’or, assis et contourné, qui est de la commune de Bessines-sur-Gartempe de la Haute-Vienne → voir illustration « armoiries avec un sphinx grec »
    2. Sphinx égyptien en héraldique :
      • Coupé : au I, parti de gueules à la croix alaisée d’argent et de sinople à une ancre d’argent, posée en bande et à une épée aussi d’argent, montée d’or, posée en barre et en sautoir ; au II, d’or au sphinx de sable, qui est de la famille de la Fite Pelleport → voir illustration « armoiries avec un sphinx égyptien »

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Monstre avec une tête humaine :

Auteur de mots croisés :

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin sphinx
\sfɛ̃ks\
Féminin sphinge
\sfɛ̃ʒ\
sphinges
\sfɛ̃ʒ\

sphinx \sfɛ̃ks\

  1. (Rare) Énigmatique ; incompréhensible.
    • Tous cherchaient l’ambition en moi, et à la fin me jugèrent un peu sphinx quant aux projets. Il n’y avait point d’ambition, ni de projet ; il n’y avait qu’un homme du peuple qui luttait pour son propre compte contre les tyrans de toute espèce. — (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, page 176)

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin sphinx.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sphinx
\sfɪŋks\
sphinxes
ou sphinges
\ˈsfɪŋ.ksɪz\
ou \ˈsfɪn.dʒɪz\

sphinx \sfɪŋks\

  1. Sphinx.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • États-Unis (Californie) : écouter « sphinx [sfɪŋks] »

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du grec ancien Σφίγξ, Sphínx.

Nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif sphinx sphingēs
Vocatif sphinx sphingēs
Accusatif sphingem sphingēs
Génitif sphingis sphingum
Datif sphingī sphingibus
Ablatif sphingĕ sphingibus
Sphinx - Joseph Kuhn-Régnier.jpg

sphinx \spʰinks\ féminin

  1. (Mythologie) Sphinx.
    • nec Sphinga caecis verba nectentem modis
      fugi: cruentos vatis infandae tuli
      rictus et albens ossibus sparsis solum.
      — (Sénèque, Oedipus)
      Ai-je reculé devant le Sphynx, quand il me proposa son énigme obscure ? non, j’ai vu d’un œil assuré sa gueule sanglante, et le sol blanchi des ossemens de ceux qu’il avait dévorés. — (traduction)
  2. (Zoologie) Sorte de singe.
    • Lyncas vulgo frequentes et sphingas, fusco pilo, mammis in pectore geminis, Aethiopia generat multaque alia monstris similia, pinnatos equos et cornibus armatos, quos pegasos vocant, crocotas velut ex cane lupoque conceptos, omnia dentibus frangentes protinusque devorata conficientes ventre, cercopithecos nigris capitibus, pilo asini et dissimiles ceteris voce, Indicos boves unicornes tricornesque, leucrocotam, pernicissimam feram asini feri magnitudine, clunibus cervinis, collo, cauda, pectore leonis, capite melium, bisulca ungula, ore ad aures usque rescisso, dentium locis osse perpetuo. — (Pline l’Ancien, Naturalis Historia, livre 8)

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • sphinx sur l’encyclopédie Wikipédia (en latin) Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]