moro sphinx

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Moro et sphinx car la posture relevée de la chenille au repos peut évoquer la créature mythologique.

Locution nominale [modifier]

moro sphinx \Prononciation ?\ masculin

Un moro sphinx.
Moro sphinx en vol stationnaire butinant un Buddleia de David.
Une chenille de moro sphinx.
  1. (Zoologie) Insecte lépidoptère (papillon) diurne de la famille des sphingidés (Sphingidae) au corps trapu, le dos des ailes est de couleur marron beige, en pleine action elles sont quasi invisibles tant elles battent vite, la tête a des yeux ronds et des antennes en forme de massues, la longue trompe lui permet de butiner le nectar au fond des fleurs les plus profondes sans jamais se poser grâce à son vol stationnaire.
    • La chenille du moro sphinx se nourrit sur des gaillets ou des aspérules.
    • Et pourtant ces livres se pressent autour de Londres et s’abreuvent des atmosphères de Londres comme des moro sphinx qui respireraient une énorme fleur fumeuse. — (John Cowper Powys, traduction de Pierre Leyris, « Dorothy M. Richardson », in Dorothy Richardson, Toits pointus, Mercure de France, « Domaine anglais », 1965, p. 16)

Variantes orthographiques[modifier]

Synonymes[modifier]

  • sphinx colibri à cause du vol stationnaire qui évoque celui des oiseaux-mouches.
  • sphinx du caille-lait car les œufs sont déposés sur les bourgeons et les fleurs de gaillets ou caille-laits dont se nourrit la chenille.
  • Le journal La Hulotte donne toute une liste de surnoms : saint-esprit, porcelaine (à Nyons), bonne nouvelle (en Provence), « fleuze-bouquet » (dans l’Aube — de fleuzer, fleurer = flairer, renifler (Jean Daunay « Parlers de Champagne », Tome 1, p. 193), etc. — ([1])

Traductions[modifier]

(certaines traductions et certains termes peuvent être au pluriel)

Hyperonymes[modifier]

(simplifié)

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]